XJ Racing : Pau – Tarsacq ! Une ! Première !

XJ Racing : Pau – Tarsacq ! Une ! Première !

La première course d’endurance de l’année racontée par D.BOSSY un des pilotes du Cherokee de XJ RACING

web002-2.jpg

Photos de « Stef 64 » (encore merci)

web001.jpg

C’est sur le circuit béarnais que débutait le Championnat de France 2008 d’Endurance 4×4. Vendredi les premiers arrivés ont bénéficié du « bet ceu de pau » et d’une vue magnifique sur les pics pyrénéens enneigés. Malheureusement la météo capricieuse du début de semaine reprenait vite le dessus et c’est sous des trombes d’eau et de grêle que se sont déroulés les essais. Le dimanche le vent et le soleil revenaient en fin de matinée permettant un déroulement quasi normal de la course.

Ce début de saison inaugure aussi une nouvelle réglementation avec une zone ravitaillement séparée des stands. Les teams managers se cassent la tête pour trouver la meilleure solution pour caser : 2 arrêts à la station service et 3 changements de pilotes sachant qu’il est probable (vu l’état de certains bourbiers) de voir intervenir le pace car à un moment ou à un autre.

web009.jpg

Autre nouveauté de ce début de saison, le nouveau système d’attribution des points au championnat qui semble avoir attiré quelques beaux 4×4 et quelques pilotes de référence.

Du coté de chez XJ Racer Pro, le magnifique camion est arrivé vendredi après-midi cachant dans son sein deux canaris jaunes. Le premier sans numéro ni équipage ce week-end est un peu triste mais il est prêt à se sacrifier pour son grand frère.

web008-2.jpg

web003-2.jpg

Espérons qu’il trouvera vite un équipage pour l’emmener jouer avec le numéro 228. Lui ! il piaffe d’impatience depuis les 24 heures de Paris, pensez donc 6 mois d’inactivité !

La mauvaise nouvelle, c’est la cheville de Christophe, une belle entorse. Elle est bien enflée cette cheville et ce n’est pas par vanité même s’il peut être fier de son travail et du matériel qu’il met à notre disposition cette saison.

Un petit tour aux vérifications, un coup d’œil aux nouvelles autos, quelques nouveaux visages et des têtes bien connues que l’on retrouve avec plaisir.
La séance d’essais libres ouvre la saison, quelques tours, tout marche …
Christophe part en essais chronos et … maudite cheville … tire droit sur une équerre, cale et perd là le nombreuses secondes. Qualifications ratées, nous partirons en fin de grille … mais demain la course sera longue …

web006-2.jpg

Dimanche matin, il a plu toute la nuit et malgré le travail des organisateurs la piste est difficile. Denis prend un départ prudent, évitant de se faire crépir le pare-brise, suivant le rythme, dépassant quelques concurrents en difficulté.

web011.jpg

Après quelques tour, la tête de course le dépasse dans un bourbier transformant le pare brise en une motte de terre géante. Retour aux stand, un coup de Karcher et fini la course d’attente, il faut reprendre un tour aux autres 4×4 ou tout au moins se dédoubler. C’est presque fait lorsqu’à quelques tour de la fin de son relais, un appui dans une ornière et pfffffffffffffff, roue avant gauche crevée … retour au stand au ralenti.

web012.jpg

Stéphane s’élance alors, il trouve rapidement ses marques et veux dépasser un concurrent qui « mauvais joueur » lui jette un paquet de terre sur le nez, SPLACH ! Retour au stand, Merci Mr Karcher et il repart à l’assaut du chrono. Il remonte un tour sur le Toyota de tête.

web007-2.jpg

Aie, le canari cale 8 fois dans le même tour, la boite à chaud. Il se fait un peu bousculer sur la piste mais parvient à rentrer au stand. Allo Mr KARCHER ! Un coup sur les radiateurs, quelques rilsans, 2-3 bouts de scotch et ça repart.

web004.jpg

Et ça roule, carburant de temps en temps, changements de pilotes et arrive le « money time ».

Christophe s’élance déchaîné pour son dernier relais, plus de douleur à la cheville qui tienne, les véhiculent arrêtés aux stands ou à l’agonie sont de plus en plus nombreux. Malgré quelques impactes, le canari lui est en pleine forme. Il attaque, la face avant s’envole, il glisse, saute et l’aile se détache, drapeau noir, retour aux stands.

web010.jpg

Le 2d cherokee va participer à sa façon à la fête, il prête volontiers sa face avant. Les mécanos se hâtent et très vite, l’oiseau s’envole.

Il reste encore 10’ de course et Christophe passe sur la ligne de chrono avec la roue avant droite crevée. Il lui faut boucler un dernier tour, éviter d’en faire un de plus (trop risqué sur 3 roues) mais ne pas perdre trop de temps quant même. Pour cela, il faudrait arriver juste derrière les futurs vainqueurs, Allard et Ardurats, 7 fois champions de France.

web005-2.jpg

Il est où ce ce buggy AMV qui ne le double jamais ?
Encore un droite – gauche et c’est la ligne de chrono. Christophe va-t-il devoir faire un tour de plus, sur 3 roues ?
Ca y est, le Fouquet blanc le dépasse à 20m de la ligne, il faut donner un dernier coup de rein pour éviter de laisser un tour au TOY du team Fournié et …

C’EST L’ARRIVEE.

Reste à attendre le verdict du chrono … 15ème au scratch, 2d T1B, 2d de la classe 2, 4ème 4×4. Contrat rempli ! Un grand Merci aux partenaires sans qui rien n’est possible, un autre aux deux Jean-Pierre et à Cathy de nous avoir supporté et assisté tout le week-end, un dernier aux copains qui sont passé et qui se sont joint à l’équipe pour apporter leurs compétences et leur passion.

Rendez vous les 12 et 13 avril à Saint Porchaire prés de Saintes (17)

Le fil du temps :

1er heure : 26ème – 6ème T1B2 à 2 tours des leaders

2ème heure : 25ème – 6ème T1B2 à 4 tours des leaders

3ème heure : 21ème – 5ème T1B2 à 3 tours des leaders

4ème heure : 22ème – 4ème T1B2 à 6 tours des leaders

5ème heure : 16ème – 3ème T1B2 à 6 tours des leaders

Arrivée : 15ème – 2d T1B2 à 9 tours des leaders

Galerie photo des autres concurrents

web022.jpg

web021.jpg

web017.jpg

web018.jpg

web019.jpg

web020.jpg

web013.jpg

web014.jpg

web015.jpg

web016.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This
X
X