China Grand Rally

China Grand Rally

China Grand Rally

chinagrandrally.com

Quelques nouvelles de ce rallye qui va commencer le 15 septembre. J’ai eu Christophe Girard au téléphone et qui m’a confirmé qu’il y avait un beau plateau de véhicules présents sur place, des buggy et des 4×4 d’origine européenne, certains sont d’anciens véhicules usine mais aussi des buggy venus des USA.

CLASSEMENT FINAL AUTO

1 – Zhou Yong (Haval) en 28h24’48’’

2 – Wei Han (Nissan Navara) à 12’18’

3 – Kun Liu (Nissan Navara) à 26’32’’

le China Grand Rally en quelques informations :

 6008 km de pistes tracées par hubert Auriol suivant les prescriptions FIA

 parcours varié avec sable et steppes laissant une belle part à la navigation dans les dunes, les oueds sablonneux et plateaux désertiques.

 120 équipages au départ avec beaucoup de participants chinois

 la course est ouverte aux motos / SSv, autos, camions

 plus de 250 véhicules sur la caravane qui accompagne le rallye pour l’assistance et la logistique


Un Rallye automobile Cross Country organisé en Chine. C’est ce que propose le China Grand Rally. Cette course se veut internationale, preuve en est la présence de Christophe Girard qui au volant de son fidèle HDJ 100 est engagé pour faire l’assistance rapide des Haval Great Wall. Christophe est un habitué car sur le Dakar il fait aussi l’assistance de ces deux engins de la marque Chinoise au sein du Team SMG.

HDJ 100 Modulauto assistance rapide pour le rallye

Pour ce qui est du tracé Hubert Auriol fait parti des recos car c’est le directeur de course, à n’en pas douter un gage de sérieux et un beau road book en prévision !

Hubert Auriol Directeur de l'évènement et le directeur général du CGR  Adam Liu

Cette épreuve se fait sous la licence FIA mais n’entre pas dans le championnat du monde.

Le CGR annonce ses ambitions :

• un des rallye les plus durs au monde
• traversée de 5 provinces chinoises
• une distance totale de près de 10 000 km
• la traversée de deux déserts : Gobi et Taklamakan

C’est plutôt alléchant, j’espère vous donner sous peu d’autres nouvelles

rallye en chine : China Grand Rallye

China Grand Rally

Chinagrandrally

LE BILLET QUOTIDIEN D’HUBERT AURIOL

https://www.facebook.com/HubertAuriolAfrica

15 septembre : Cérémonie de départ du Stade olympique retransmise en direct sur CCTV 5 la chaine publique chinoise dédié aux sports

Je ne savais pas à quoi m’attendre pour cette première édition! On retrouve ici tous les types de véhicules qui font ce qu’est le rallye-raid aujourd’hui : des 4×4, des buggys, des SSV… La course promet d’être belle. Quant aux motos, elles ne sont certes pas nombreuses mais j’ai pu discuter (en chinois !!!) avec chacun d’entre eux et je peux vous dire que tous veulent inscrire leurs noms au palmarès du China Grand Rally.

Outre Carlos Sousa, l’un des favoris annoncés, on retrouve ici tous les pilotes chinois habitués des grands rallyes-raid internationaux, en plus de ceux qui se font remarquer toute l’année par leurs performances dans le championnat national. Bien que fraichement créé, le China Grand Rally attire d’ores et déjà des équipages venus des Etats-Unis, d’Argentine, de Hollande ou de France.

Eric Vigouroux, tenant du titre du Rallye Oil Lybia du Maroc, ne s’y est d’ailleurs pas trompé en posant ses valises trois jours dans la capitale chinoise. Il en a profité pour visiter les installations et fait un tour du paddock, lui aussi étonné par la qualité du plateau.

eric vigouroux à droite

André Dessoude a lui aussi spécialement effectué le déplacement pour encourager l’une de ses voitures qui tentera de faire briller le préparateur de Saint-Lô en République de Chine. Cette tache revient à Kun Liu à bord d’un Nissan M05 déjà aperçu sur les plus grands rallyes internationaux.

andré dessoude au china grand rallye

Les véhicules se sont ensuite retrouvés à Pékin ce dimanche dans le parc olympique pour célébrer devant une foule enthousiaste le lancement du China Grand Rally au pied du « Nid d’oiseaux ». L’organisation avait mis les petits plats dans les grands en préparant une cérémonie à la hauteur de l’événement rythmée par l’arrivée des concurrents un à un sous l’arche de départ et entrecoupée par le passage de troupes folkloriques. La cérémonie d’ouverture a pu profiter d’une large exposition médiatique puisqu’elle a été diffusée en direct sur CCTV5, la chaîne publique chinoise dédiée aux sports.

Ce soir tout le monde est à Hohhot la capitale de la région autonome de Mongolie-Intérieure, pour le 1er bivouac

le lancement du China Grand Rally se fera au pied du « Nid d’oiseaux »

départ de la première voiture

16 septembre : YUANDE ZHOU ET AIDONG HU PASSENT LA PREMIERE !

Après une longue liaison hier, les 130 concurrents du China Grand Rally se sont élancés tôt ce matin de Hohhot en direction de Sai Yinwunsu où a été donné le départ de la première spéciale. Elle ne devait être qu’une mise en bouche. Il n’en fut rien, et pour cette entrée en matière, les surprises n’ont pas manqué.
Bien que plutôt courte, puisque seulement 72 km était au programme aujourd’hui, la première spéciale du China Grand Rally se devait de rester dans les mémoires. Après un départ à Sai Yinwusu, étonnant complexe touristique où il est possible d’accéder en haut des dunes par un télésiège, les concurrents se sont élancés dans une spéciale où certains ont d’ores et déjà perdu gros.

Le meilleur temps est revenu à l’équipage YuanDe Zhou – XuDong He du Team GreatWall qui décroche ainsi sa première spéciale du China Grand Rally. Grâce à un parcours quasi parfait du début à la fin, ils devancent de plus d’une minute la Nissan Pathfinder de Kun Liu et Min Liao.

542237_471717372926609_756641081_n.jpg

Les concurrents américains Harvey Lewis Letner et Donald Wayne Gehnert pour leur premier rallye-raid hors de leur territoire apprennent vite. Encore en phase de découverte de l’ensemble des outils de navigation, ils décrochent à bord de leur buggy un étonnant troisième temps au scratch pour leur plus grande surprise, à seulement quatre minutes du vainqueur du jour.

Une difficile entrée en matière pour Carlos Sousa qui perd plus de 10 minutes après une erreur de navigation dès les tous premiers kilomètres du secteur sélectif. Le favori de l’épreuve malgré une attaque de tous les instants n’a pas été en mesure de rattraper par la suite le retard accumulé.

Christophe Girard et Eric Simonin, le seul équipage français de ce China Grand Rally, à bord de leur Toyota HDJ 100 ont vécu une étape mi-figue mi-raisin, en décrochant la 55ème place au scratch. Ils se sont heurtés à une navigation difficile et ont commis plusieurs erreurs, notamment dans la seconde partie de la spéciale.
Du côté de la catégorie motos, là encore, la feuille de classements est empreinte de surprises puisque c’est le quad numéro 11 pilotée par Ai DuQong qui réalise le scratch. Ce sympathique pilote, vainqueur du dernier Taklimakan Rally, une des épreuves phares du championnat national chinois, a d’ores et déjà créé de gros écart puisque le second, l’argentin Pablo Oscar Pascual sur sa KTM450 pointe déjà à plus de 32 minutes.

1186247_471722262926120_1428739651_n.jpg

christophe girard au départ

Demain, après une très courte liaison, les concurrents s’élanceront pour une boucle autour de Duguitala dans le désert de Kubuqi, le septième plus grand désert de Chine. Un secteur sélectif qui n’en restera pas moins attractif au vu de la diversité des terrains rencontrés, et du sursaut attendu de certains qui voudront redorer leurs blasons au plus vite.

17 septembre : SOUSA ET PASCUAL DE RETOUR AUX AFFAIRES !

Cette troisième étape offrait aux concurrents du China Grand Rally une boucle de 165 km autour de Duguitala. Chez les autos, Carlos Sousa a remis les pendules à l’heure en s’adjugeant le scratch, mais laisse le leadership à son coéquipier Yong Zhou en attendant la délibération du jury. Du côté des motos, l’argentin Pablo Oscar Pascual a remporté la spéciale et se rapproche du leader au général, le quadeur AiDong Hu.

Les pistes empruntées aujourd’hui par les concurrents avaient un air d’Afrique. En traçant cette spéciale, Hubert Auriol et Gilles Picard se sont rappelés aux bons souvenirs de leurs aventures passées ensemble sur le continent africain. Certaines pistes sablonneuses tracées dans la végétation ressemblaient en effet étrangement à celles que l’on peut retrouver au Mali entre Gao et Tombouctou. Preuve s’il fallait encore en douter que le territoire chinois offre un terrain de jeu idéal à la pratique du rallye-raid.

Dans la catégorie auto, le scratch est revenu à Carlos Sousa. Remonté à bloc ce matin après sa contre performance d’hier, le portugais a attaqué toute la journée pour se hisser en haut de la feuille des temps. Chargé d’ouvrir la route hier sur une spéciale difficile, la Haval numéro 101 a démontré aujourd’hui toutes ses qualités sur une piste rapide. Son coéquipier Yong Zhou finit deuxième à 1’26’’ et offre ainsi au team GreatWall le doublé sur cette seconde spéciale du China Grand Rally.

sousa

La performance du jour est à mettre à l’actif de TingJun Fan et Bo Liu sur leur buggy Class One « Made in China » qui, parti 29ème ce matin, termine aujourd’hui 4ème après avoir effectué un nombre incalculable de dépassements. Les américains Harvey Letner et Donald Gehnert continuent leur apprentissage. Bien que ralentis par un incident mécanique, ils terminent 6ème et occupent la 5ème place au classement général.

TingJun_Fan.jpg

Du côté de nos français, l’équipage Christophe Girard – Eric Simonin termine 64ème à plus de 20 minutes de Carlos Sousa. Après deux premières spéciales difficiles, le duo attend avec impatience les dunes et les longues étapes qui leur permettront de tirer profit au maximum de la fiabilité de leur véhicule.

Chez les deux roues, auteur d’un sans faute, l’argentin Pablo Oscar Pascual, après avoir signé le deuxième temps hier, a démontré son agilité et son sens du pilotage sur les pistes rapides : « J’ai souhaité préserver la mécanique car les étapes qui arrivent s’annoncent plus compliquées. J’ai roulé avec mon équipier WenMin Su dans la première partie. Nous sommes ensuite revenus sur le quad de Ai DongHu au ralenti à l’approche de l’arrivée. Je suis content de cette victoire. Elle m’offre le plein de confiance avant d’attaquer demain les premières dunes qui ne sont pas vraiment ma spécialité. ».

Pascual se rapproche ainsi au classement général de AiDong Hu. Obligé d’ouvrir la route ce matin, le quadeur n’a pu empêcher le retour dans ses roues des deux motos du team Jincheng.

Demain, mercredi 18 septembre, c’est une spéciale longue de 194 km en direction de Alax Zuoqi qui attend les concurrents avec l’apparition des premières dunes. Si les deux premières étapes n’ont pas provoqué pour le moment d’écart significatif, rendez-vous demain soir.


18 septembre GREAT WALL ET JINCHENG AU SOMMET !

Les concurrents du China Grand Rally 2013 se sont élancés ce matin pour une étape longue de 592 km en direction de Alax Zuoqi, dont 194 km de secteur sélectif. Au terme d’une étape difficile qui aura vu l’apparition des premières dunes, ce sont les Team Great Wall en auto et Jincheng en moto qui se sont les mieux sorti d’affaire. Ce soir, les écarts avec le reste du plateau sont importants.

Lors du briefing d’hier soir, Hubert Auriol avait prévenu les concurrents du China Grand Rally de ce qui les attendaient. Après deux étapes plutôt faciles permettant de roder hommes et machines, ils allaient se frotter désormais à une spéciale d’un tout autre calibre. Bien lui en a pris car, malgré les pluies qui se sont abattus dans la région la nuit dernière et qui ont durcis le sable, quelques concurrents vont passer une nuit à la belle étoile.

Le Team Great Wall ne laisse décidément rien à ses adversaires et enchaine les scratchs. Carlos Sousa et Yong Zhou, le vainqueur du jour, se partagent pour l’instant les victoires dans ce China Grand Rally 2013. Pour 16 secondes, le héros local a dompté le portugais qui, victime d’un souci moteur, a manqué de puissance lors du franchissement des dunes. Derrière, seul Wei Han a pu suivre le rythme infernal des deux Haval et termine à 2’57’’ du vainqueur. Déjà remarqué par ses performances sur la spéciale d’hier, le pilote du Nissan Navara prouve une nouvelle fois qu’il faudra compter avec lui sur les étapes à venir. Les autres sont déjà loin. La 4ème voiture à l’arrivée, l’autre Nissan Navara de YuanFu Zhou et QingKai Chen pointe à plus de 10 minutes. Leader hier soir, le Nissan Pathfinder de Kun Liu perd aujourd’hui près de 45 minutes et laisse la place de leader à Carlos Sousa.

yong zhou

carlos sousa

wei han

Christophe Girard et Eric Simonin terminent 59ème de l’étape sur leur HDJ 100, ralentis de longues minutes par un pneu qui a déjanté.

Même domination du côté du Team Jincheng chez les deux roues puisque deux motos de l’équipe trustent les deux premières places. Après avoir commis quelques erreurs de navigation, le numéro 3 Tian Zhou, vainqueur du jour, a très bien roulé et a fini en tête. Il devance son coéquipier Pablo Oscar Pascual de 2’46’’. Parfois en difficulté, il a pu constater de lui-même que le franchissement des dunes rappelle les fortes houles, au point qu’il a eu le mal de mer et a dû s’arrêter plusieurs fois. Le quadeur AiDong Hu a quant à lui fini juste derrière l’argentin. Incapable de suivre le rythme de Tian Zhou, il concède ce soir 2’50’’ mais conserve malgré tout la tête du classement général.

Demain, c’est une nouvelle boucle autour de Alax Zuoqi qui attend les concurrents. Cette spéciale 100% sable de 145 km, précédée par une super spéciale de 2 km diffusée en direct, est sans doute l’une des plus belles mais également l’une des plus difficiles du rallye. Quelques changements à prévoir au classement général demain soir.


UN EXPLOIT ET DES CONFIRMATIONS !

Cette cinquième étape du China Grand Rally offrait aux concurrents une boucle autour de Alax Zuoqi avec au programme 145 km d’une spéciale 100% sable. Carlos Sousa remporte sa deuxième victoire consécutive et accentue son avance au général. La belle performance du jour est à mettre à l’actif de YanGui Liu, parti dernier ce matin, et qui échoue à seulement 1’15’’ du portugais. Du côté des motos, Min Zhang met fin à la suprématie du team Jincheng et s’adjuge le scratch.

Après avoir eu les honneurs ce matin de la présence du gouvernement de Mongolie Intérieure au bivouac, les concurrents se sont élancés pour une spéciale décrite comme l’un des très gros morceaux de ce China Grand Rally 2013.

Parti ce matin derrière son coéquipier Yong Zhou, Carlos Sousa a franchi le premier la ligne d’arrivée de cette 5ème étape. En sortant de sa voiture, il affichait d’ailleurs un large sourire, content de sa performance du jour mais également de l’étape qu’il venait de vivre. Il s’est réjoui de retrouver une nouvelle fois en Chine un terrain fidèle à ce qu’il a pu rencontrer sur le continent africain.

Cette nouvelle victoire ne fut pas si simple puisque l’équipage numéro 118 composé de YanGui Liu et FengGe Huang a réussi l’exploit de se classer deuxième en partant dernier ce matin ! Le Mitsubishi a évité tous les pièges du parcours qui avait vu s’élancer 79 concurrents avant lui. Handicapé ces deux derniers jours par un problème de réservoir, YanGui Liu a vécu aujourd’hui une journée parfaite dans un désert qu’il connait par cœur pour venir s’y exercer plusieurs fois par an. Le Nissan Navara de Wei Han intègre une nouvelle fois le Top 3 grâce à une navigation parfaite. Le second Haval de Yong Zhou termine 6ème et perd plus de 6 minutes sur le portugais.

Equipage_118

YanGui Liu

Carlosv Sousa
Au classement général, Carlos Sousa domine toujours les débats avec 2’59 ‘’ d’avance sur Wei Han et près de 9 minutes sur son coéquipier.

Chez les motos, la Honda numéro 7 de Min Zhang a pris le meilleur sur les trois motos du Team Jincheng. WenMin Su termine à plus de 9 minutes et Pablo Oscar Pascual à plus de 10. L’argentin, bien content d’en finir ce soir, retrouvera demain un terrain qui lui convient mieux. Le quad de AiDong Hu, leader jusque là, a manqué plusieurs Waypoints et se retrouve désormais loin au classement général, dorénavant mené par Pablo Oscar Pascual pour 2’10’’ d’avance sur Tian Zhou.

Demain, les concurrents du China Grand Rally quittent le bivouac d’Alax Zuoqi pour une spéciale de 247 km beaucoup plus rapide en direction d’Ejinaqi, avant une journée de repos samedi qui permettra à chacun de remettre à neuf les machines.

Ils ont dit :

AUTOS

Carlos Sousa (Harval – numéro 101) – Vainqueur de l’étape : « Une étape comme je les aime ! On a retrouvé ici une vraie spéciale à la Auriol. On a fait quelques erreurs de navigation, heureusement sans préjudice. »

YanGui Liu (Mitsubishi – numéro 118) – 2ème de l’étape : « Enfin la mécanique nous a laissée tranquille aujourd’hui, et le résultat est là ! Je connais bien ces pistes pour y venir plusieurs fois par an. Je suis bien sûr satisfait du résultat, mais je pense que l’on aurait pu faire mieux… ».

Wei Lan (Nissan Navara – numéro 107 – 3ème de l’étape : « Je n’ai jamais vécu une étape pareil, il y avait tout ! Des dunes, de la navigation, des passages plus rapides. J’ai fait toute la course en tête, et Sousa m’a dépassé dans la partie finale… »

Kun Liu (Nissan Pathinder – numéro 111) – 6ème de l’étape : « J’adore ces étapes où il n’y a que du sable. Bravo à mon copilote Min Liao qui n’a pas fait d’erreur de navigation. Le rallye commence réellement maintenant pour nous. »

MOTOS

Min Zhang (Honda – numéro 7) – Vainqueur de l’étape : « Contrairement aux premières étapes, je me suis juste concentré à suivre le road book et à ne pas faire n’importe quoi. Et le résultat est là ! »

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – 3ème de l’étape : « Vraiment pas une spéciale pour moi, il y avait trop de dunes ! En plus de ça, j’ai eu un souci avec mon GPS. Je me suis donc contenté de suivre mon coéquipier WenMin Su qui m’a amené jusqu’à l’arrivée. »


20 septembre

SOUSA ET PASCUAL VAINQUEURS DANS LE DESERT DE GOBI !

Après une étape difficile hier où certains sont arrivés tard dans la nuit au bivouac d’Alax Zuoqi, les concurrents du China Grand Rally ont fait leur entrée dans le désert de Gobi. Ils retrouvaient aujourd’hui une spéciale de 247 km beaucoup plus rapide en direction d’Ejinaqi. Carlos Sousa et Pablo Oscar Pascual, les deux vainqueurs du jour, creusent l’écart vis-à-vis de leurs poursuivants dans une étape où certains favoris ont perdu gros.

Dans la catégorie autos, Carlos Sousa remporte sa deuxième spéciale de suite. Malgré quelques erreurs de navigation, il s’impose avec plus de 3 minutes d’avance sur son premier poursuivant, Wei Han et son Nissan Navara jaune. La bagarre a été intense entre les deux hommes qui n’ont cessé de passer l’un devant l’autre durant toute la spéciale, le portugais ayant pris le meilleur sur la fin. Le podium est complété par YanGui Liu, second hier, qui après des débuts difficiles semble avoir trouvé son rythme sur ce China Grand Rally 2013. Belle performance du team américain, Harvey Letner et Donald Gehnert, après des spéciales dans le sable où ils se sont montrés plus en retrait, terminent 4ème sur leur buggy. Le grand perdant du jour chez les quatre roues n’est autre que Yong Zhou qui ne se classe que 12ème concédant aujourd’hui près de 23 minutes à son coéquipier. Le numéro 108 du team Great Wall a beaucoup jardiné aujourd’hui, et lors d’un hors-piste a abimé l’avant de son Haval. Au classement général, malgré cette contre performance, Yong Zhou reste accroché à sa 3ème place, à 49 minutes de son coéquipier leader de ce China Grand Rally 2013.

Pablo Oscar Pascual, quant à lui, a fait la démonstration dans la catégorie motos. L’argentin, dans une étape tracée pour lui, a pu exprimer toutes ses qualités. Il devance la Honda de Min Zhang de 47 minutes, parti premier aujourd’hui. Habitué à rouler sur ces pistes rapides dans son pays natal, il a en effet vite rattrapé le vainqueur d’hier, incapable de suivre son rythme. Il creuse par la même occasion l’écart sur ses concurrents directs au classement général. Hier troisième, la moto numéro 2 du team Jincheng pilotée par Min Zhang, visiblement plus à l’aise sur le sable, perd aujourd’hui plus d’une heure et se retrouve désormais loin du vainqueur du jour.

Demain, les concurrents du China Grand Rally 2013 passeront leur première journée de repos dans un « superbe » bivouac planté au pied des dunes de Ejinaqi.

Ils ont dit :

AUTOS

Carlos Sousa (Haval – numéro 101) – Vainqueur de l’étape et leader : « Je suis bien entendu ravi de notre performance même si je pense que l’on aurait pu faire mieux. On a fait quelques erreurs de navigation. »

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – 2ème de l’étape et 2ème au classement général : « Très belle spéciale qui nécessite de bien piloter si l’on veut bien figurer au classement. Je me suis amusé ! On va essayer d’aller chercher Sousa, même si j’ai bien conscience qu’il faudra qu’il commette une erreur pour le déloger de sa première place. »

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro 111) – 5ème de l’étape : « Une spéciale avec beaucoup de pièges. On aurait pu faire une belle performance mais la mécanique en a décidé autrement. On a fait la moitié de la spéciale en deux roues motrices… La journée de repos arrive à point nommé »

Yong Zhou (Haval – numéro 108) – 12ème de l’étape : « On a perdu beaucoup de temps, la navigation était difficile. Je suis déçu, mais le rallye est encore loin d’être terminé. Il reste beaucoup de spéciales dont certaines très difficiles. »

MOTOS

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Vainqueur de l’étape : « Une bien meilleur journée pour moi que celle d’hier. J’ai tout donné aujourd’hui sur des pistes que j’apprécie particulièrement. C’est sur ce genre de pistes que je m’entraine chez moi, en Argentine. »

Général après SS5 – Auto :

 1 – Carlos Sousa (Haval) en 10h54’46’’

 2 – Wei Han (Nissan Navara) à 6’38’’

 3 – Yong Zhou (Haval) à 49’14’’

Pablo Oscar Pascual


21 SEPTEMBRE 2013

Interview par Mr. Song Yongchuan, journaliste chez Titan Sports, de Hubert Auriol

Journée de Repos a Ejinaqi (Désert de Gobi)

Dans un bivouac planté au pied des dunes et sous un magnifique soleil, la caravane du China Grand Rally 2013 a fait une halte pour une journée de repos bien méritée à Ejinaqi, dans le désert de Gobi. L’occasion pour chacun de reprendre des forces avant une deuxième partie qui s’annonce copieuse. Après une semaine, Hubert Auriol, le Directeur de Course, dresse un premier bilan et nous parle du fonctionnement de l’organisation.

SY : Hubert Auriol, c’est aujourd’hui la première journée de repos du China Grand Rally 2013. A quoi ressemble une journée de repos sur un rallye-raid ?

HA : Comme dans toutes les journées de repos, les concurrents sont contents de souffler et prennent enfin un peu de temps pour eux. Quant aux mécaniciens, ils peuvent enfin dormir et profiter du bivouac qui je dois dire est particulièrement réussi ici. Le gouvernement local, comme dans toutes les régions où nous nous sommes arrêtés, nous accueille à bras ouverts. De notre côté, nous avons profité de cette journée pour aller voir les concurrents et ressentir leurs réactions une semaine après le départ de Pékin….et visiter le Géo Parc consacré aux arbres qui font la réputation de la région, le Populus Euphratica dont il ne subsiste que 3 forêts dans le monde

SY : Quel bilan tirez-vous de cette première partie de rallye ?

HA : Nous n’avons eu aucun problème majeur. Le planning est respecté à la lettre. Tout est fait en temps et en heure, et personne n’est resté dans les dunes. Les concurrents sont satisfaits de l’organisation générale du rallye et du parcours que nous leur proposons. On ne peut pas rêver mieux pour une première édition !

SY : Vous avez souhaité imposer un road-book aux normes F.I.A., ce que certains concurrents chinois découvrent ici pour la première fois. Après une semaine de course, tout le monde semble adhérer !

HA : Nous avons passé beaucoup de temps à faire le road-book avec Gilles Picard. Nous connaissions bien l’Afrique, pas encore la Chine. Organiser une course est un travail d’équipe. On a fait le road-book avec les responsables de la fédération chinoise qui sont de vrais passionnés. On leur a expliqué notre façon de travailler, et on s’est compris très vite. Il y a une vraie cohésion, une fois les problèmes de traduction résolu. C’était le cas pendant les reconnaissances, c’est toujours le cas aujourd’hui. Grâce à cette entente et à cette collaboration, je crois que tous les concurrents se régalent avec un road-book très précis et un parcours qui convient à tous.

SY : Que pensez-vous du niveau des concurrents ?

Je découvre qu’ils sont très bons ! Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre et je dois dire que je suis très surpris. Wei Han sur son Nissa Navara jaune roule très bien et peut contrecarrer les plans de Sousa dans les étapes à venir. Les américains Harvey Letner et Donald Gehnert sur leur buggy pour leur premier rallye-raid roulent forts également. YanGui Liu sur son Mitsubishi m’a impressionné lors de la boucle d’Alax Zuoqi. Ce qu’il a réalisé est très fort. Un pilote qui part loin derrière et qui finit dans les premiers est forcément un bon.

SY : Comment s’annonce la seconde partie de l’épreuve ?

Dès demain, nous continuons notre périple vers l’ouest avec une grosse journée de 762 km. Les concurrents vont rencontrer une nouvelle fois une grande variété de terrains. Il va y avoir encore beaucoup de sable, et en particulier dans deux étapes 100% dunes où le classement général peut changer. Je pense qu’ils vont se faire plaisir.


22 septembre

SOUSA ET PASCUAL REPARTENT SUR DE BONNES BASES !

Après une journée de repos en plein cœur du désert de Gobi, les concurrents du China Grand Rally 2013 ont pris la route très tôt ce matin en direction d’Alax Youqi pour une étape de 762 km dont 277 km de secteur sélectif. Les positions restent figées au classement général puisque les deux leaders, Carlos Sousa en auto et Pablo Oscar Pascual en moto, remportent cette spéciale.

Après une nuit agitée au bivouac d’Ejinaqi balayé par un fort vent de sable, la caravane du China Grand Rally s’est réveillée très tôt ce matin. La journée qui les conduisait à Alax Youqi, à l’extrémité ouest de la Mongolie Intérieure, était en effet particulièrement chargée en kilomètre.

La longueur de l’étape du jour n’a pas nuit à la bonne marche de Carlos Sousa qui continue d’engranger les victoires sur ce China Grand Rally 2013. Il termine la spéciale avec 3’51’’ d’avance sur son coéquipier Yong Zhou, qui sans une erreur de navigation suivi d’une crevaison, aurait sans doute remporté la spéciale. Cette étape d’Alxa Youqi aurait pourtant pu être la dernière pour le portugais. Victime d’un court-circuit d’un câble placé sous le siège du pilote, l’équipage 101 a cravaché pour arriver au plus vite à l’arrivée, et éteindre un début d’incendie qui commençait à se propager dans l’habitacle. Gros coup de chaud pour le leader du classement général qui aurait pu tout perdre aujourd’hui. Derrière les deux voitures du team Great Wall, l’écart est conséquent. Le classement est complété par les très réguliers Kun Liu sur son Nissan Pathfinder pointé à 16’O9’’ du portugais, et BingLong Lu à 17’44’’ sur son Nissan pickup. Au classement général, Carlos Sousa et Miguel Ramalho creusent un peu plus l’écart sur leurs adversaires directs. Wei Han et son Nissan Navara, quatrième du jour, reste second à 24’24’’ du portugais. Yong Zhou complète le podium à 38’03.

Du côté de nos français, Christophe Girard et Eric Simonin continuent de remplir leur mission de « porteur d’eau » du team Great Wall et attendent avec impatience l’étape de demain 100% sable qui correspond plus à leurs qualités. Ils pointent aujourd’hui au 36ème rang du général.

Chez les deux roues, après une première partie de rallye « tranquille », Pablo Oscar Pascual passe à l’attaque et creuse l’écart sur ses poursuivants. Seul Min Zhang a pu le suivre aujourd’hui jusqu’au CP2. La spéciale s’est jouée à cet instant, Pascual choisissant la bonne piste et Min Zhang la mauvaise. L’addition est salée pour le pilote Honda qui perd aujourd’hui près de 20 minutes dans ce mauvais choix. Au final, l’argentin devance désormais au classement général son coéquipier Tian Zhou de 1h46’’. Une avance qui parait confortable mais qui pourrait fondre dès demain tant l’on sait que les dunes ne sont pas le terrain de prédilection de l’argentin.

En effet, dès demain lundi 23 septembre, les concurrents feront leur entrée dans le désert de Bandanjilin, le quatrième plus grand désert du monde, avec en point de mire le sommet de ce China Grand Rally 2013, l’ « ascension » de la plus haute dune d’Asie qui culmine à 1609 mètres. Incontestablement l’une des étapes clés de ce China Grand Rally 2013.

Ils ont dit :

AUTOS

Carlos Sousa (Haval – numéro 101) – Vainqueur de l’étape et leader au général : « On a commencé à sentir de la fumée à 60 km de l’arrivée. On s’est arrêté cinq fois pour comprendre ce qu’il se passait, et puis nous avons finalement décidé de ne plus nous arrêter et emmener la voiture à l’arrivée. On s’est fait une belle frayeur ! J’ai demandé à Miguel s’il avait prévu la viande pour le déjeuner… La spéciale était superbe, il y avait de tout : du sable, des herbes à chameaux, des pistes rapides… »

Yong Zhou (Haval – numéro 108) – Second de l’étape : « Nous n’avons fait qu’une seule erreur, celle de trop. Nous sommes allés trop loin sur une mauvaise piste, et nous crevons en revenant sur nos pas. C’est dommage. »

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro 111) – Troisième de l’étape : « Nous avons pris du plaisir sur cette spéciale, même si elle était très difficile. Un changement de pneu nous a fait perdre beaucoup de temps. »

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – Cinquième de l’étape : « Une des plus belles spéciales de ce début de rallye, mais pour moi la plus difficile. On a fait plusieurs erreurs de navigation. Le vent de sable de la nuit dernière a recouvert les traces. »

MOTOS

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Vainqueur de l’étape et leader au général : « J’ai passé la première partie de l’étape avec Min Zhang. Peu après le CP2, nous nous sommes séparés. Lui est parti à droite, moi à gauche. Je suis le premier arrivé, je crois que j’ai fait le bon choix ! »

Classement SS6 – Auto :

 1 – Carlos Sousa (Haval) en 3h17’27’’

 2 – Yong Zhou (Haval) à 3’51’’

 3 – Kun Liu (Nissan Pathfinder) à 16’09’’

Début d'incendie dans la voiture de Sousa à l'arrivée de la spéciale 2

Min Zhang (7)

Pascual en attente de son assistance à l'arrivée 2

Yong Zhou (108)


23 septembre étape 8

A L’ATTAQUE DES DUNES !

Cette huitième étape du China Grand Rally a tenu toutes ses promesses. Considérée comme l’une des plus belles mais aussi l’une des plus exigeantes, c’est Kun Liu sur son Nissan Pathfinder qui s’en est le mieux sorti. Carlos Sousa, pris au piège, a perdu beaucoup de temps. La spéciale moto est dominée par le team Jincheng qui réussit un triplé avec à sa tête WenMin Su, le vainqueur du jour.

Il était écrit que cette huitième étape du China Grand Rally marquerait les esprits. Taillée pour les costauds, cette spéciale de 155 kilomètres 100% sable tracée dans le désert du Bandanjilin offraient des paysages uniques. Les concurrents se sont ainsi frottés aujourd’hui à des dunes de plus de 500 mètres de haut surplombant les nombreux lacs qui font la spécificité de ce désert.

Domptant les sommets, Kun Liu sur son Nissan Pathfinder n’a laissé aucune chance à ses adversaires. Très bon dans le sable depuis le début du China Grand Rally 2013, il met fin à la domination du team Great Wall et remporte cette spéciale pour la plus grande joie d’Adrien et de Richard, deux français qui composent son staff. Envoyés par le Team Dessoude préparer le véhicule avant le début du rallye, ils voient ainsi leur travail récompensé. Très belle performance pour les américains Harley Letner et Donald Gehnert sur leur buggy qui échouent à seulement 1’51’’ de la Nissan numéro 111. Les deux amis, novices en rallye tout-terrain, ont rendu une copie parfaite aujourd’hui. Etape difficile en revanche pour les deux véhicules Haval. Zong Yhou réussit une prestation honorable en décrochant la troisième place à 2’34’’ de Kun Liu, lui permettant de devenir le nouveau le dauphin de Carlos Sousa au classement général. La journée a été bien plus compliquée pour le portugais pointé seulement au douzième rang. Le vainqueur des trois dernières spéciales a jardiné au kilomètre 40, revenant même en arrière de près de 6 kilomètres pour accrocher un WayPoint. N’ayant pas réussi à le valider, il est reparti et écope donc d’une pénalité de 15 minutes. Au classement général, Carlos Sousa compte 21’36’’ d’avance sur son coéquipier talonné par Wei Han sur son Nissan Navara, seulement 8ème aujourd’hui.

Chez les motos, le team Jincheng réalise un nouveau triplé. Les trois coéquipiers se sont retrouvés après quelques kilomètres et ont roulé ensemble jusqu’à l’arrivée de la spéciale. Pablo Oscar Pascual victime d’une chute sans gravité dès les premiers kilomètres laisse cette fois-ci le scratch à son équipier WenMin Su pour 1’53’’. Au classement général, l’argentin domine toujours largement les débats puisqu’il dispose de plus de 1h45’ d’avance sur son autre coéquipier Tian Zhou, second aujourd’hui.

Demain, mardi 24 septembre, les concurrents du China Grand Rally s’élanceront pour deux spéciales comprenant au total 264 kilomètres de secteurs sélectifs. Pas de dune au programme demain, mais des spéciales rapides entrecoupées de nombreux oueds.

Ils ont dit :

AUTOS

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro 111) – Vainqueur de l’étape : « Nous avons eu de très bons résultats dans le sable depuis le début de rallye, et nous décrochons enfin cette victoire qui plus est sur cette spéciale ! Ca a été une étape parfaite pour nous, sans aucune erreur. »

Harley Letner (Buggy – numéro 114) – Second de l’étape : « Tout a tourné en notre faveur aujourd’hui. Le paysage était magnifique et les dunes vraiment impressionnantes. C’était fou ! »

Yong Zhou (Haval – numéro 108) – Troisième de l’étape : « Nous étions en tête jusqu’à l’approche d’une barrière nous empêchant de conitnuer ! Sousa et Kun Liu sont ainsi revenus sur moi. Heureusement le temps perdu est décompté. Je m’attendais à une spéciale plus difficile. La pluie et le froid de ces derniers jours ont vraiment durci le sable ».

YanGui Liu (Mitsubishi – numéro 118) – Cinquième de l’étape : « J’adore le sable ! C’est une spéciale comme je les aime où je suis très à l’aise. Malheureusement, nous avons perdu plusieurs minutes suite à une erreur de navigation ».

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – Huitième de l’étape : « J’ai été victime d’un problème d’embrayage hier. Je tiens à remercier mes mécaniciens qui ont travaillé toute la nuit pour me donner ce matin une voiture de qualité. Malheureusement, nous sommes restés bloqué 20 minutes et avons dû sortir les pelles… Je finis quand même devant Carlos Sousa, c’est la bonne nouvelle du jour. »

Carlos Sousa (Haval – numéro 101) – Douzième de l’étape et leader au classement général : « Nous sommes partis les premiers, ce n’est jamais facile d’ouvrir la route dans une étape comme celle-ci. Au km 40, nous n’avons pas accroché le WayPoint, alors nous l’avons cherché sans finalement y parvenir… Même si le résultat ne correspond pas à mes attentes, c’était une belle étape. »

MOTOS

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Troisième de l’étape et leader au général : « Je suis tombé au début de la spéciale. Je n’ai heureusement pas grand-chose, quelques contractures. Mes coéquipiers sont revenus sur moi, et nous avons roulé ensemble jusqu’à la fin de la spéciale. »

Li Tie Jun ( Bombardier – numéro 9) – 8ème de l’étape et lanterne rouge : « J’adore les spéciales comme celle-ci où il n’y a que du sable. C’est un long rallye, la mécanique souffre énormément. Malgré tout, je continue à prendre du plaisir à chaque étape. Mon objectif est d’aller au bout. »



24 septembre étape 9

POSITIONS FIGÉES AVANT LA GRANDE EXPLICATION !

Les concurrents du China Grand Rally s’élançaient ce matin pour la deuxième des trois boucles prévues autour d’Alxa Youqi. Deux secteurs sélectifs étaient au programme entrecoupés d’une liaison de 100 km. Harley Letner et Carlos Sousa remportent les spéciales du jour en auto. Pablo Oscar Pascual et Wen MinSu en font de même dans la catégorie moto.

Harley Letner sur son buggy américain s’est montré le plus rapide au terme de la première spéciale du jour de 182 km. Souvent placé depuis le début du rallye mais jamais gagnant, il a joué de malice pour remporter son premier scratch en rallye-raid. Parti second ce matin, il s’est attaché à suivre Kun Liu sur son Nissan Pathfinder jusqu’à 20 km de l’arrivée avant de le dépasser dans la partie finale. De son côté, le leader actuel du classement général Carlos Sousa a réalisé une spéciale parfaite. Douzième à s’élancer ce matin, le portugais n’a été retardé dans sa remontée que par les poussières de ses prédécesseurs. Il échoue à 28 secondes du buggy américain. La troisième place de la spéciale du matin revient à Yong Zhou, la seconde voiture du team Great Wall, qui termine à 1’27’’ de la première place.

Dans la seconde spéciale de 156 km, l’américain Harley Letner s’est cette fois-ci élancé en tête et a été contraint d’ouvrir la route. A cause de plusieurs erreurs de navigation, il ne termine que huitième à 11’12’’ de Carlos Sousa, décidément à l’attaque toute la journée et vainqueur de cette spéciale. Yong Zhou ne lâche rien et réalise le second temps de l’après-midi à 5’38’’ de son coéquipier. Le très régulier Kun Liu, vainqueur hier sur son Nissan Pathfinder, accroche la troisième place, et prend jour après jour de plus en plus de plaisir sur ce China Grand Rally 2013. Journée mitigée en revanche pour Wei Han, troisième au classement général, qui voulant gérer sa journée perd aujourd’hui beaucoup de temps sur les deux véhicules du team Great Wall. L’équipage du Nissan Navara jaune a souhaité économisé son véhicule pour des étapes plus exigeantes.

Au classement général après la neuvième étape de ce China Grand Rally, le trio de tête reste inchangé. Carlos Sousa reprend ses distances avec ses poursuivants et devance désormais Yong Zhou de 27’13’’ et Wei Han de 38’25’’.

Chez les deux roues, Pablo Oscar Pascual et son coéquipier du team Jincheng WenMin Su se sont répondus aujourd’hui. Vainqueur de la spéciale du matin, l’argentin n’a en revanche rien pu faire contre son équipier cet après-midi. Sur une spéciale très rapide, Pascual a confirmé qu’il était bien le meilleur sur ce terrain sur ce China Grand Rally 2013. L’argentin ne devrait plus être menacé au classement général puisqu’il devance ses deux coéquipiers de près de deux heures, et file inscrire doucement son nom comme premier vainqueur deux roues du China Grand Rally.

Demain, mercredi 25 septembre, les concurrents changeront de nouveau de terrain. Cette étape, considérée comme l’un des gros morceaux du China Grand Rally 2013, est aussi la dernière étape de sable.

Ils ont dit :

AUTOS

Carlos Sousa (Haval – numéro 101) – Vainqueur de la spéciale 9 et leader du classement général : « La journée aurait pu être parfaite pour nous si nous n’avions pas perdu du temps dans la poussière ce matin. Tout s’est par contre très bien passé cet après-midi, aucun problème ! »

Harley Letner (Buggy – numéro 114) – Vainqueur de la spéciale 8 : « On a pris la décision de suivre Kun Liu ce matin, de peur de nous perdre. Sur la fin de la spéciale, nous avons fait parler la pointe de vitesse de notre buggy. L’après-midi en revanche a été plus compliqué, nous n’aimons décidément pas ouvrir la route ! Je suis très heureux de la façon dont les choses se passent pour nous ici. »

Yong Zhou (Haval – numéro 108) – Second au classement général : « Notre stratégie ce matin était claire : laisser les autres nettoyer la piste sur la première spéciale et attaquer dans la seconde. Une belle étape encore aujourd’hui. Nous n’avons fait aucune erreur, mais nous perdons encore du temps sur Carlos. »

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – Troisième au classement général : « Encore une étape très longue aujourd’hui. Nous avons roulé doucement ce matin et à notre rythme cet après-midi. Nous avons géré notre journée en prévision des derniers jours. »

MOTOS

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Troisième de l’étape et leader au général : « Je suis encore tombé ce matin à la réception d’une bosse. J’ai fait une toute petite erreur de navigation cette après-midi, mais je reste globalement satisfait de ma journée. »


25 septembre étape 10

LES LEADERS SE MARQUENT !

Les 57 voitures et 8 motos restantes du China Grand Rally 2013 se sont élancés ce matin pour une troisième et dernière boucle autour d’Alxa Youqi en Mongolie Intérieure. Sur une spéciale 100% sable courte mais difficile, Yong Zhou sur sa Haval s’en est le mieux sorti. Les écarts se resserrent au classement général. Le quadeur Aidong Hu fait de nouveau parler de lui dans la catégorie motos en remportant le scratch.

Cette dixième étape, la dernière de sable, n’aura pas bouleversé le classement général mais aura au moins permis d’entretenir le suspens dans la catégorie auto.

Yong Zhou, deuxième au départ ce matin, continue de grappiller du temps sur son coéquipier Carlos Sousa, quatrième aujourd’hui. Pointé à 21’13’’ce matin, le chinois reprend aujourd’hui 2’24’’ à son principal adversaire. Lui qui connait bien les dunes visitées aujourd’hui par le China Grand Rally pour s’y être déjà frotté il y a quelques années, a tout donné sur cette spéciale. Le pilote chinois a d’ailleurs gratifié les spectateurs présents d’une belle démonstration de détermination et de pilotage lors de son arrivée. La bataille fait rage également pour le podium. Kun Liu sur son Nissan Pathfinder décidément très en forme ces derniers jours échoue à seulement 1’44’’ du vainqueur Yong Zhou. L’essentiel est préservé pour lui puisqu’il devance son principal adversaire pour la conquête de la troisième place Wei Han sur son Nissan Navara jaune de 7’’, troisième temps aujourd’hui. Entre ces quatre là, la bagarre promet d’être belle. Les deux dernières spéciales seront décisives. Moins à l’aise dans le sable, le premier buggy piloté par YuanFu Zhou termine onzième à plus de 18 minutes de Yong Zhou.

Chez les motos, c’est le quad de AiDong Hu qui remporte le scratch. Le vainqueur de la toute première spéciale du China Grand Rally 2013 s’est une nouvelle fois fait plaisir. Parti derrière les trois motos du team Jincheng ce matin, le quadeur n’a commis aucune erreur et termine avec 5’23’’ d’avance sur son premier poursuivant, la moto numéro 2 de WenMin Su. Décidé à ne pas prendre de risque aujourd’hui, le leader du classement général , l’argentin Pablo Oscar Pascual s’est contenté de gérer sa course en roulant toute la journée avec son coéquipier. Au classement général, les trois Jincheng composent toujours le podium, Pablo Oscar Pascual à sa tête, toujours leader avec une confortable avance sur ses poursuivants.

Demain, jeudi 26 septembre, les concurrents du China Grand Rally quitteront la Mongolie Intérieure pour la province de Gansu, direction Jiuquan. Les concurrents s’élanceront pour l’avant-dernière spéciale de 169 km. Une étape rapide entre les montagnes où les concurrents devront prendre des risques s’ils veulent reprendre du temps sur leurs adversaires directs.

Ils ont dit :

AUTOS

Yong Zhou (Haval – numéro 108) – Vainqueur de l’étape et second au classement général : « Nous connaissons très bien les endroits que nous avons traversé aujourd’hui, même les passages les plus difficiles. Je me suis fait plaisir, j’ai fini à fond ! C’était encore une fois une très belle spéciale. »

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro 108) – Second de l’étape et quatrième au classement général : « J’ai adoré cette spéciale. Des journées comme aujourd’hui, j’en redemande ! Nous sommes toujours quatrièmes au classement général, mais nous comptons bien aller accrocher cette troisième place. Nous allons y arriver ! »

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – Troisième de l’étape et troisième au classement général : « C’est le genre d’étape qui m’enchante. Les paysages que nous avons traversés aujourd’hui sont superbes avec des dunes très impressionnantes. Kun Liu se rapproche de plus en plus de nous, mais je ne changerai pas ma façon de conduire pour autant. Je garde mon rythme. »

Carlos Sousa (Haval – numéro 101) – Quatrième de l’étape et leader du classement général : « Une étape très difficile. Il faut avoir énormément de puissance pour monter ces dunes. La journée risque d’être longue pour certains. »

MOTOS

AiDong Hu (Bombardier – numéro 11) – Vainqueur de l’étape : « J’ai fait une belle spéciale puisque j’arrive le premier à l’arrivée en partant de loin. Je n’ai pas dépassé les trois motos Jincheng, ils ont dû se perdre. »

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Troisième de l’étape et leader au général : « Au vu du classement général, je n’avais pas intérêt à prendre de risque. J’ai donc préféré ne pas suivre le quad de AiDong Hu et rouler sagement avec mon coéquipier WenMin Su. »

Général après SS10 – Auto :

1 – Carlos Sousa (Haval) en 23h08’56’’

2 – Yong Zhou (Haval) à 19’47’’

3 – Wei Han (Nissan Navara) à 31’50’’


27/09 journée de repos

LA FRENCH TEAM DU CHINA GRAND RALLY !

Avant la dernière spéciale demain samedi 28 septembre, les concurrents du China Grand Rally 2013 passent aujourd’hui une journée de repos à Jiuquan dans la province de Gansu. L’occasion d’aller à la rencontre des quelques français du bivouac, qu’ils soient dans l’organisation, concurrents, mécaniciens, ingénieurs ou Team Manager.

Dans la liste des engagés à majorité chinoise se dégage pourtant un duo français. La voiture numéro 113, l’équipage composé de Christophe Girard et d’Eric Simonin, pointe actuellement à la 27ème place du classement général. Mais l’essentiel pour eux est ailleurs. Recrutés comme porteur d’eau du Team Great Wall, les deux véhicules pilotés par Carlos Sousa et Yong Zhou sont actuellement les leaders du classement général auto. Les deux amis prennent plaisir à évoluer sur des pistes chinoises qu’ils redécouvrent après avoir participé à la Transorientale de René Metge. Eux qui avouent avoir un faible pour le sable et les grandes dunes ont été servis cette année : « Nous garderons un grand souvenir des spéciales de sable. On voit des dunes en Chine comme nulle part ailleurs. Bien que la fin du rallye approche, nous restons concentrés pour ne pas faire d’erreur demain ».

On retrouve aussi des français dans l’organisation. Hubert Auriol a ramené dans son escarcelle l’équipe ERTF qui vérifie sans cesse la bonne marche des GPS de tous les véhicules. Les concurrents sont d’ailleurs parfois surpris de voir César, Alex ou Claude à la fois au départ et à l’arrivée…

Chez les véhicules d’assistance, les français sont beaucoup plus nombreux. En plus du team Great Wall encadré par Philippe Gache, où neuf mécaniciens sont français, on trouve dans quelques teams parmi les mieux placés au classement général, un ou plusieurs français qui apportent leurs expertises et leurs connaissances du Tout-terrain. Le Team Dessoude est le plus représenté avec quatre représentants envoyés sur le China Grand Rally 2013. Le Nissan Pathfinder numéro 111, actuellement quatrième du classement général et d’une régularité exemplaire depuis le début du rallye, est par exemple encadré par Adrien, ingénieur, et Richard, chef mécanicien. Bien que les véhicules n’appartiennent plus au Team Dessoude, le lien se perpétue et des français viennent s’occuper de ces voitures sur les rallyes auxquelles elles participent. Chez Mitsubishi également, Franck examine chaque soir son Pajero MPR13 actuellement sixième au classement général. Dans l’équipe officielle Mitsubishi avant qu’elle ne se retire, Franck suit désormais ce véhicule dans le monde entier.

Damien et François sont eux en charge des véhicules Nissan 107 et 139. Si tout se passe pour le mieux pour le Nissan Navara Jaune 107 de Wei Han puisqu’il pointe actuellement au troisième rang du classement général malgré un embrayage récalcitrant, les choses sont plus compliquées pour le Nissan Navara numéro 139. Surnommé par son assistance le « killer de voitures », le pilote Hai Wang ne fait en effet pas dans la demi-mesure. A chaque spéciale son lot d’avaries.

Du côté des motos, le team Jincheng avec à sa tête Pablo Oscar Pascual se rapprochent doucement d’un triplé dans ce China Grand Rally 2013. Ces trois motos sont préparées toute l’année par Gérard Anthony, fidèle des rallyes-raid depuis de très longues années, qui a amené avec lui Michaël pour le seconder.

26 français sont donc de la partie sur ce China Grand Rally 2013. Au vu de la réussite qui se dessine de cette première édition, il ne serait pas étonnant de voir ce contingent s’étoffer largement l’année prochaine, sans oublier les quelques italiens, portugais, néerlandais, américains,…

Eric_Simonin_et_Christophe_Girard.jpg

Francois Dewelle

Gerard Marcon

Franck_Poulisset.jpg

Equipe francaise

Damien Giannorsi

Adrien Favarel et Richard Morel


SOUSA OUT ! ZHOU YONG VAINQUEUR !

Pour cette douzième et dernière étape du China Grand Rally 2013, les concurrents ont rejoint Duhuang après une spéciale longue de 246 km. Alors que Pablo Oscar Pascual s’est assuré la victoire finale chez les deux roues, la catégorie auto a elle subi un improbable retournement de situation.

C’était un Carlos Sousa détendu que l’on retrouvait ce matin à Jiuquan pour le départ de la dernière étape du China Grand Rally 2013. En tête du classement général avec une confortable avance, il s’élançait sur un type de spéciale qu’il affectionne particulièrement, tout en pilotage et en vitesse, où ses qualités ont souvent fait la différence sur ses adversaires depuis le début du rallye. Parti en tête, le portugais a contrôlé sur les premiers kilomètres, ne prenant aucun risque pour ne pas anéantir tout ce qu’il avait construit depuis le départ de Pékin. Au kilomètre 70 pourtant, les concurrents qui le suivaient dans la liste des départs ce matin le croisent un à un, arrêté sur le côté de la piste. L’origine de l’incident reste à déterminer mais l’équipage 101 serait victime d’un problème de boitier électrique. Leader incontestable du China Grand Rally jusque-là, il ne peut repartir. Cet incident mécanique vient lui enlever cette victoire qui lui tendait les bras. Tractés par un concurrent, Carlos Sousa et Miguel Ramalho ne sont à l’heure actuelle toujours pas rentrés au bivouac.

Cet abandon profite à son coéquipier du team Great Wall, Zhou Yong, deuxième de la spéciale du jour. En sortant de sa voiture, le chinois ne pouvait laisser pourtant exprimer pleinement sa joie, embarrassé par la mésaventure de son coéquipier. C’est quand même lui qui inscrit son nom comme premier vainqueur dans la catégorie auto du China Grand Rally.

La spéciale du jour est remportée par Kun Liu sur son Nissan Pathfinder. Le numéro 111 est monté en puissance au fil des spéciales dans ce China Grand Rally 2013. Récompensé par deux victoires d’étapes, il a rempli l’objectif qui était le sien en partant de Pékin, intégrer le podium. Profitant de l’abandon de Carlos Sousa, il est classé ce soir troisième du général à 26’32’’ de Zhou Yong, et se concentre déjà sur l’année prochaine. L’une des bonnes surprises du China Grand Rally, Wei Han et son Nissan Navara jaune termine troisième aujourd’hui. Son sans faute sur cette quinzaine lui permet de finir second du China Grand Rally. Derrière ces hommes là, les écarts sont plus conséquents. C’est le Mitsubishi Pajero de YuanDe Zhou qui occupe la quatrième place du classement général à plus de 2h30 de Zhou Yong.

Chez les deux roues, comme prévu, c’est Pablo Oscar Pascual qui remporte la victoire finale. L’argentin finit le rallye avec une confortable avance sur son premier coéquipier WenMin Su. La domination du team Jincheng est totale puisque la troisième place est occupée par son second coéquipier, Tian Zhou. L’argentin aura parfaitement su gérer son China Grand Rally. A l’attaque sur les spéciales rapides, il s’est montré beaucoup plus prudent lorsque le sable et les dunes faisaient leurs apparitions.

Demain, dimanche 29 septembre, les concurrents du China Grand Rally auront les honneurs de la télévision puisque la très courte spéciale de deux kilomètres sera diffusée en direct. Les positions étant figées dès ce soir, le classement final de ce China Grand Rally ne sera pas bouleversé.

Ils ont dit :

AUTOS

Zhou Yong (Haval – numéro 108) – Vainqueur du classement final du China Grand Rally 2013 : « Sur un rallye-raid, tout peut arriver jusqu’à la dernière minute. On a gagné la première édition du China Grand Rally mais j’ai du mal à exprimer ma joie. Nous n’avons eu aucun souci majeur, la voiture a été parfaite du début à la fin. Les road-books étaient tous parfaits, et les paysages sublimes. Nous serons là l’année prochaine pour défendre notre titre !

Wei Han (Nissan Navara – numéro 107) – Deuxième du classement final du China Grand Rally 2013 : « La spéciale a été super, mais qu’est-ce qu’elle était difficile… Il y avait des pistes partout, heureusement que le road-book est d’une précision redoutable. En partant de Pékin, nous ne pensions pas finir sur le podium. Nous n’avons fait aucune erreur sur tout le rallye, je suis très satisfait de notre performance.

Kun Liu (Nissan Pathfinder – numéro 111) – Troisième du classement final du China Grand Rally : « Dommage que le rallye s’achève, je prends de plus en plus de plaisir chaque jour. On gagne la spéciale aujourd’hui. Je tiens à féliciter mon navigateur Min Liao qui a été parfait depuis le départ de Pékin. Nous avons rempli notre objectif qui était de monter sur le podium. J’aurais quand même aimé aller chercher le Nissan Navara jaune de Wei Han.»

YuanDe Zhou (Mitsubishi Pajero – numéro 102) – Quatrième du classement final du China Grand Rally : « Cette spéciale était très difficile, beaucoup plus dur que ce que j’ai l’habitude de voir dans le championnat national chinois. Nous avons parfaitement géré nos étapes. Nous sommes contents de notre rallye ».

MOTOS

Pablo Oscar Pascual (Jincheng – numéro 1) – Vainqueur du classement final du China Grand Rally 2013 : « Encore une spéciale très belle. Je suis ravi de cette victoire. Je tiens à remercier toute l’équipe, mon assistance qui a fait un super travail, mais aussi ma traductrice qui m’a rendu cette aventure plus facile ! On s’est tous entraidés dans l’équipe, et le résultat est là. On fait le triplé ! »

Tian Zhou (Jincheng – numéro 3) – Troisième du classement final du China Grand Rally : « La spéciale était tellement belle que je ne regardais même plus le road-book, je voulais profiter. J’ai beaucoup appris sur cet événement. Je mes suis amélioré jour après jour en suivant les conseils de Pablo et de toute l’équipe. »

Général définitif (après 12 SS) – Auto :

1 – Zhou Yong (Haval) en 28h24’48’’

2 – Wei Han (Nissan Navara) à 12’18’

3 – Kun Liu (Nissan Navara) à 26’32’’

Zhou_Yong_108_.jpg

Wei_Han_107_.jpg

Qian_Li_162_.jpg

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X