Hilux Dakar Overdrive Toyota France Compétition

Hilux Dakar Overdrive Toyota France Compétition

Toyota France Compétition revient (enfin !) en rallye raid avec un véhicule engagé sur le Dakar 2016. Après plusieurs années d’absence des dunes, des pistes et du sable, les pneus d’un toyota France vont retrouver le chemin de la compétition sur le prochain Dakar. A partir de 2003, le département compétition de Toyota était présent sur les rallyes avec des Land Cruiser spécialement développés en France. Cette aventure prit malheureusement fin en 2010. Cependant on a pu voir des Toyota usine perpétuer le flambeau avec de beaux résultats comme la seconde place de Giniel de Villiers au Dakar en 2013 et 2015.

Le grand retour !

C’est Ronan Chabot (champion du monde en catégorie production en 2005), copiloté par Gilles Pillot, qui pilotera un Hilux Overdrive. Après de nombreuses années d’absence ce retour se fait sur un très bel engin conçu et produit en Afrique du sud et qui a déjà démontré ses capacités sur plusieurs rallyes : 1er Baja Portalegre 500 – 2ème et 3ème place sur le dernier OiLibya Rallye du Maroc – 3, 4, 5, 6 à la Baja Pologne – 2, 3, 4 à la Baja Italie – 2, 3 au rallye des Pharaons, etc.

Ronan Chabot Gilles Pillot

Les Hilux talonnent les Mini de X-raid, cela promet un Dakar 2016 animé entre les top teams que sont X-raid, Overdrive et ses Hilux et les DKR de Peugeot.

Prenez 12 MINI ALL4 Racing, 8 Hilux Overdrive, 4 2008 DKR ainsi que tous les autres prétendants à la victoire, il va y avoir du sport sur ce Dakar 2016 qui se déroulera uniquement sur les pistes de l’Argentine et de la Bolivie, le Pérou ayant renoncé à sa participation. Le tracé promet d’être plus rapide et plus typé WRC. En effet, moins de dunes et plus de pistes techniques et cassantes sont au menu de cette édition qui sera corsée avec une étape marathon avec parc fermé, où les mécaniciens ne pourront intervenir sur les véhicules. Il faudra savoir gérer sa course et ménager sa mécanique si l’on veut prétendre aux plus hautes marches du podium.

un petit exemple de ce que donne la voiture en essais .....

Le Hilux Dakar Overdrive

Les Hilux Dakar sont conçus en Afrique du Sud par HallSpeed et sont ensuite montés,gérés, optimisés et maintenus par Overdrive qui assure la logistique et encadre le Team officiel Overdrive ainsi que des véhicules conduits par des pilotes privés. Au total ce sont pas moins de 8 véhicules qui seront engagés cette année. Overdrive (jean Marc Fortin) travaille en étroite et constante collaboration avec Glyn Hall dans les évolutions des véhicules. En effet sur le continent africain ces engins sont plus dévolus à des Baja de 400 – 500 km alors que Overdrive se consacre plus à du rallye raid. Cette proximité de travail se traduit par des échanges d’informations, des retours d »expériences après des essais privés. Ce qui a permis par exemple de qualifier les suspensions Reiger.

le Hilux dakar reprend la forme du nouveau Toyota hilux qui devrait bientôt apparaître en Europe

essai-toyota-hilux-dakar-7740.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7742.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7745.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7746.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7775.jpg

Le châssis en acier 25CD4S (acier renforcé) est évidemment tubulaire et reçoit une coque en carbone kevlar très inspirée du nouvel Hilux. De nombreux éléments de carrosserie sont empruntés au dernier modèle de pick up Toyota qui ne devrait d’ailleurs pas trop tarder à apparaître en Europe. La voiture est dotée d’un fond plat aussi en carbone kevlar, rien ne dépasse dessous. Comme tous les véhicules de rallye haut de gamme, des pistons permettent de la lever pour la soulever du sol et ainsi pouvoir mécaniquer plus facilement. Les masses sont extrêmement centrées puisque dans la fausse benne du pick up il n’y a rien, tout le poids est situé en amont des roues arrière.

le fond plat

Une roue de secours est logée latéralement, une seconde se trouve sous le baquet passager.

une roue de secours dans son logement latéral, la seconde se trouve dans l'habitacle, sous le baquet du copilote

Un moteur qui rugit et des transmissions haut de gamme

Pour propulser le Hilux rien de tel qu’un bon gros V8, ici il s’agit du Toyota RCF 5L V8 que l’on trouve sur les Lexus ISF. Avec ses 5000 cc de cylindrée il développe (avec sa bride de 37 mm sur l’admission) 360 ch et a un couple de 590 Nm. Autant dire que ça envoie du lourd. Il est géré par un ECU Pectel de chez Cosworth.

le moteur Toyota RCF 5L V8 qui équipe les Lexus ISF bien protégé dans son berceau tubulaire

moteur-hilux-dakar.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7681.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7682.jpg

La boîte de vitesse est de fabrication française, c’est une Sadev séquentielle à 6 rapports. Pour faire passer la puissance, l’embrayage est un modèle renforcé AP Racing. Pour la suite des trains roulants, différentiels avant et arrière à glissement limité sont fabriqués en Afrique du Sud mais l’intérieur (couronne, pignons) sont traités en Angleterre. Les arbres de transmission et cardans eux sont Allemand et viennent de chez GKN MotorSport. Cette solution haut de gamme éprouvée en compétition depuis de nombreuse années a fait ses preuves en rallye-raid tout autant qu’en endurance. Ici pas de ponts rigides, les roues sont indépendantes et triangulées. Les trains roulants sont conçus de telle sorte que les pièces avant ou arrière sont interchangeables, c’est beaucoup plus facile pour la maintenance et cela demande beaucoup moins de pièces détachées. Cela concerne les triangles et les joints homocinétiques. Ces derniers peuvent être démontés très facilement et sortis en quelques minutes en cas de casse.

shifter de la boîte de vitesse Sadev

al transmission arrière et les étriers refroidit par eau

pour la suspension, 8 combinés ressort amortisseur Reiger

essai-toyota-hilux-dakar-7679.jpg

combiné ressort amortisseur Reiger 3 voies

Le freinage est confié à des étriers de freins Powerbrake X-Line PB62E qui sont conçus pour résister à des températures extrêmes, les joints sont renforcés et ils permettent d’utiliser de grandes plaquettes de freins. Une innovation sur les freins arrière, ces derniers nommés PB62IW sont dotés d’un refroidissement par eau. Notez aussi que des écopes en forme de pavillon de trompette permettent de diriger un flux d’air sur les freins pour optimiser leur refroidissement.

les freins avant  Powerbrake à 6 pistons et les disques AP Racing sont refroidit par une écope qui dirige le flux d'air (ce qui ici ressemble à une trompette)

Les finitions et le reste de la préparation sont tout aussi haut de gamme. En compétition on ne laisse rien au hasard. Tout le système électrique est en « spécification militaire » avec des connecteurs haute qualité, les durites sont de type aviation avec des raccords en aluminium anodisé JIC. Deux Dashboards COSWORTH (PI RESEARCH) qui vont mesurer en permanence les divers paramètres du moteur, températures, pressions, régime moteur etc. Deux sièges baquet Recaro Pro Racer FIA avec harnais 6 points Schroth Racing.

Dashboards COSWORTH (PI RESEARCH)

essai-toyota-hilux-dakar-7724.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7716.jpg

la grosse gaine est pour la climatisation, ce qui n'est pas forcément un luxe quand on sait les températures en Amérique du Sud

 Recaro Pro Racer FIA avec harnais 6 points Schroth Racing

un intérieur et un équipement digne d'un cockpit d'avion de ligne

le ahut de l'habitacle avec l'arceau, une gaine de protection FIA et l'on voit bien la coque carbone kevlar

Pour chausser la bête, le choix des pneumatiques s’est porté sur des Michelin LATITUDE C en 245/80-16 montés sur des jantes EVO Corse.

Ronan a profité de la présentation de son véhicule à la presse pour faire une journée de test sur les pistes du domaine du Galicet (un domaine créé par les frères Wambergue dans les années 80 et qui est situé dans l’ouest parisien.

La piste alterne parties roulantes, virages, épingles et un joli saut au sortir d’une compression. Le comportement du véhicule est vraiment impressionnant même si l’on est un peu tabassé à l’intérieur. On imagine la condition physique qu’il faut avoir pour enquiller des centaines de kilomètres sur un Dakar… De plus suite à une averse, la piste étant devenue glissante avec une petite pellicule de terre mouillée, ça a été l’occasion pour le pilote de faire de jolies prises de dérive en virage.

L’après midi des gagnants d’un tirage au sort sur internet organisé par Toyota ont eu la chance de pouvoir prendre place dans le baquet du copilote pour quelques tours de démonstration.

En attendant de voir le résultat de l’équipage et de leur monture à qui je souhaite bonne chance, voici quelques images de ces essais. J’espère que vous aurez autant de plaisir à les regarder que j’en ai eu à les faire 🙂

essai-toyota-hilux-dakar-7808.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7813.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7824.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7840.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7902.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7931.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-7992.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-8033.jpg

essai-toyota-hilux-dakar-8035.jpg

toyota-france-competition.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (1)
  • comment-avatar

    Hilux Dakar Overdrive Toyota France Compétition
    pilotes,vous ètes des dieux!!!! continuez à nous faire rever

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR