king of the Hammers 2015

king of the Hammers 2015

KING OF THE HAMMERS 2015

Waouh waouh et encore waouh ! C’est avec ces mots que Jim Marsden, propriétaire anglais de Giggplepin 4×4 et pilote de renommée internationale, a commenté le premier jour de qualifications de la passionnante épreuve du King of the Hammers. Une belle introduction pour décrire toute notre semaine du KoH. En effet, ce serait céder à la facilité que de se contenter des temps forts de la course du vendredi.

Textes et photos : Paolo Baraldi http://paolobaraldi.it/

king__hammers_2015-7.jpg

king__hammers_2015-3.jpg

king__hammers_2015-2.jpg

king__hammers_2015-5.jpg

Il s’agit pourtant de la plus célèbre et la plus appréciée, qui clôt une semaine où l’adrénaline et le spectacle se fondent en un mélange explosif, très difficile à décrire avec des mots à ceux qui ont eu la chance d’en faire l’expérience sur place. Evidemment, nous parlons du King of Hammers qui, en seulement neuf éditions, s’est imposé comme l’un des évènements tout-terrain les plus célèbres et populaires dans le monde, réunissant un détachement d’Européens, ainsi qu’un Australien.

king__hammers_2015-4.jpg

king__hammers_2015-1.jpg

king__hammers_2015-6.jpg

Je me demande si Dave Cole, le propriétaire actuel, et Jeff Knoll, co-fondateur du KoH avec Dave, s’imaginaient rencontrer un tel succès, avec autant de supporteurs, lorsqu’ils ont organisé cette course pour la première fois. Comme nous le disions plus tôt, il s’agit d’une semaine complète d’action, débutant le dimanche 1er février avec le King of the Motos, une course incroyable où se mélangent les canyons rocailleux et les lignes droites rapides dans le désert que seuls les pilotes les plus coriaces parviennent à franchir. Pour ce qui est des quatre roues, les festivités s’ouvraient le lundi 2 février, au soir, avec l’incroyable Vision X SRRS vs Ultra4 Shootout au cours de laquelle les pilotes de la côte Est défient les pilotes de la côte Ouest lors de la Nuit de la grimpe, à l’assaut de la terrifiante Backdoor.

king__hammers_2015-10.jpg

king__hammers_2015-11.jpg

king__hammers_2015-12.jpg

king__hammers_2015-13.jpg

king__hammers_2015-14.jpg

king__hammers_2015-15.jpg

king__hammers_2015-.jpg

king__hammers_2015-8.jpg

king__hammers_2015-9.jpg

Deux écoles s’affrontaient dans cette course : les Bouncers de l’Est contre les Ultra4 de la côte Ouest. Si la première édition de l’année dernière avait été remportée par la côte Ouest avec Randy Slawson, le duel a été dominé cette année par la côte Est, bien représentée par le vainqueur Bobby Tanner qui a escaladé Backdoor en seulement 22547/2. Bill Baird, le pilote de l’Ultra4 monoplace n° 65, terminait 3ème avec un chrono de 26,22 secondes.

king__hammers_2015--2.jpg

Les mardi 3 et mercredi 4 février se tenaient les 4 Wheel Parts Qualifying, donnant l’ordre de départ du KoH. Pour certains pilotes, c’était aussi la dernière chance de participer au King of Hammers. En seulement deux jours, la qualité du plateau était devenue évidente.

king__hammers_2015-16.jpg

king__hammers_2015-17.jpg

king__hammers_2015-18.jpg

king__hammers_2015-19.jpg

king__hammers_2015-2.jpg

king__hammers_2015-20.jpg

king__hammers_2015-21.jpg

king__hammers_2015-22.jpg

king__hammers_2015-23.jpg

king__hammers_2015-24.jpg

La lutte pour le meilleur temps, et donc la meilleure position de départ, était très serrée, au grand bénéfice du spectacle pour le public, venu en nombre. Jason Scherer (01’59’’500), Erik Miller (02’06’’500) et Tom wayes (02’09’’750) réalisaient les trois meilleurs chronos en qualifications. Levi Shirley, champion 2014 d’Ultra4 Europe, avec sa nouvelle livrée Maxxis, décrochait une belle neuvième place (02’14’’310), devant quelques grands noms, comme Shannon Campbell, Loren Healy et Randy Slawson.

Pour mémoire, retenez que, le mercredi matin, se tenait aussi la course KOH RZR UTV où ils ont couru côte à côte sur le même tracé que l’EMC, avant de poursuivre vers le Chocolate Thunder. Ce fut une course difficile et éprouvante, tant pour les véhicules que les équipes. Au moins cinquante-deux UTV ont pris le départ mais seulement quatre ont vu l’arrivée. Mitch Guthrie a remporté une victoire méritée, en six heures, vingt minutes et vingt-deux secondes. Cody Currie, troisième du général, s’est imposé dans la catégorie amateur.

Le jeudi 5 février, les quatre-vingt-dix-huit équipes du Smittybilt Everyman Challenge se sont divisées en plusieurs catégories : Stock, Modified, Legend et Spec. Démarrée à huit heures du matin, la course fut impressionnante et passionnante. Au final, seuls douze pilotes ont franchi la ligne d’arrivée dans les temps, démontrant que l’EMC est aussi dure et relevée que sa grande sœur KoH.

Brandon Currie winner EMC

Ben Napier gagnant catégorie Legend EMC

Luke Johnson gagnant catégorie spec EMC

Matt Peterson gagnant catégorie Stock EMC

king__hammers_2015-25.jpg

king__hammers_2015-26.jpg

king__hammers_2015-27.jpg

king__hammers_2015-28.jpg

king__hammers_2015-29.jpg

king__hammers_2015-3.jpg

king__hammers_2015-30.jpg

king__hammers_2015-31.jpg

king__hammers_2015-32.jpg

king__hammers_2015-33.jpg

king__hammers_2015-34.jpg

Il a fallu cinq heures, cinquante-sept minutes et quarante-trois secondes à Brandon Currie, le maître incontesté, neveu de John, triple vainqueur de cette épreuve, pour remporter la victoire en catégorie Modified. L’Australien Ben Napier a gagné en Legend, Luke Johnson a dominé en Spec, tandis que Matt Peterson s’est imposé en Stock avec son Grand Cherokee.

Jour après jour, la montée en pression nous a amené au clou du spectacle, l’évènement tant attendu : le King of Hammers.

Comme d’habitude, la Johnson Valley était remplie de monde, avec 60 000 spectateurs impatients de découvrir le nouveau « King » et d’apprécier ce show que seul l’Ultra4 sait offrir. Cette édition comptait la présence de tous les anciens vainqueurs : Shannon Campbell (2008 et 2011 et seul vainqueur dans un monoplace IFS), Jason Scherer (2009), Loren Healy (2010 et 2014), Erik Miller (2012) and Randy Slawson (2013). Seul JR Reynolds, champion de la première édition en 2007 avec Slawson comme navigateur, était absent. Autre anecdote méritant d’être mentionnée pour cette édition du KoH : toute la famille Campbell y a participé. Aux côté de Shannon se trouvaient Wayland, le fils de 19 ans et la fille Bailey, 18 ans, seule féminine de l’épreuve.

Chaque année, le King of Hammers devient plus difficile. Malgré un changement du tracé dans le désert dû à l’extension de la 29 Palms Marine Base, le parcours atteignait 215 miles (346 km), soit 17 de plus qu’en 2014, avec une limite de temps de quatorze heures pour faire trois tours. Le jour le plus important de cet évènement incomparable a commencé à six heures du matin quand les cent vingt-neuf participants de huit nationalités différentes se sont alignés le long de la route de Hammertown. Le départ a été donné à huit heures, dans une ambiance digne du tournage d’Apocalypse Now, à cause des hélicoptères qui survolaient Hammertown, éclairée par les rayons du soleil levant sur le « lake bed ».

king__hammers_2015-35.jpg

king__hammers_2015-36.jpg

king__hammers_2015-37.jpg

king__hammers_2015-38.jpg

king__hammers_2015-39.jpg

La zone de départ, la Backdoor, le Chocolate Thunder et d’autres passages étaient assiégés par un public nombreux qui n’a pas été déçu par les prouesses de tous les pilotes au tempérament de feu devant leurs fans. Ils n’ont rien manqué des rebondissements jusqu’à la fin car il était difficile de prédire qui serait le vainqueur du King of Hammers 2015. Pendant un moment, le Texan Clay Gilstrap tenait la tête et, avec le retrait de Shannon Campbell et Bill Baird, il semblait en mesure de se mesurer à Erik Miller.

king__hammers_2015-40.jpg

king__hammers_2015-41.jpg

king__hammers_2015-42.jpg

king__hammers_2015-43.jpg

king__hammers_2015-44.jpg

Un problème mécanique de Gilstrap et un impressionnant retour de Randy Slawson ont remis en cause le résultat final. Le dernier tour s’est transformé en une bagarre entre Miller et Slawson.

Pour la seconde fois, Randy Slawson devenait le King of Hammers, après huit heures, cinquante-deux minutes et vingt-trois secondes de course, devant Erik Miller. Levi Shirley, 22 ans, décrochait une troisième place méritée. Après son succès l’an dernier en Europe, qui lui avait octroyé un partenariat officiel avec Maxxis, il complétait son palmarès avec une performance de vrai champion.

Randy Slawson winner Koh 2015

Erik Miller 2nd

Levi Shirley Koh troisième en 2015

Levi était le seul pilote sur le podium au volant d’un monoplace IFS, ce qui ajoutait encore à son mérite. Cette année, seul dix-sept des cent vingt-neuf partants ont terminé la course dans les temps. Malheureusement, les trois pilotes européens, Fabio Manno (Italie), Axel Burmann (Belgique) et Ralf Kueller (Allemagne) n’y sont pas parvenus. L’implication et le comportement sportif dont ils ont fait preuve avant et durant la course doivent tout de même être salués.

Fabio Manno - Italie

Axel Burmann - Belgique

Ralf Kueller - Allemagne

C’est déjà un grand honneur que de participer au King of Hammers. Le passage américain a pris fin et l’Ultra4 se dirige vers l’Europe pour le championnat 2015 qui compte quatre manches : France, Italie, Angleterre et Portugal. Toutes les informations sont disponibles sur le site officiel : www.ultra4europe.com.

Results Shootout Pos Name State U4/SRRS Time
1 Bobby Tanner  TN  SRRS 22.547 Winner
2 AJ Rockwell  TN  SRRS 26.171
3 Bill Baird  KY  ULTRA4 26.22
4 Ryan Bramhall  KS  SRRS 27.583 West of Miss Winner
5 Jamie Whitaker  TN  SRRS 27.668
6 Nick Cooper  MO  SRRS 27.8
7 Tim Cameron  TN SRRS 28.301
8 Clint Evans  MO  SRRS 30.236
9 Jason Bartram  OR 32.213
10 Donavan Jefferies LA SRRS 32.589

Results Everyman Challenge

Pos. Car# Driver Name Start time Lap 1 Lap2 Total Time
1 88 BRANDON CURRIE 8:09:30 9:40:22 14:07:13 5:57:43
2 4861 BEN NAPIER 8:14:30 10:02:03 14:26:16 6:11:46
3 4803 BEN DINKINS 8:19:00 10:07:21 14:59:36 6:40:36
4 4714 LUKE JOHNSON 8:13:00 9:57:09 15:16:26 7:03:26
5 4580 JORDAN TOWNSEND 8:06:30 10:10:08 16:21:42 8:15:12
6 4608 MATTHEW PETERSON 8:22:00 10:43:38 16:46:05 8:24:05
7 4828 MIKE AMARAL 8:21:00 10:34:49 16:52:38 8:31:38
8 4531 SHAWN RANTS 8:11:30 10:40:43 16:43:18 8:31:48
9 4748 RICKY JOHNSON 8:13:30 10:12:18 16:57:32 8:44:02
10 4841 TOM ALLEN 8:17:00 10:28:44 17:08:47 8:51:47

Results King of the Hammers

POS. CAR # DRIVER NAME Start Time LAP 1 LAP2 LAP 3 TOTAL TIME
1 4448 RANDY SLAWSON 8:11:00 9:35:32 13:25:47 17:03:23 8:52:23
2 4421 ERIK MILLER 8:00:00 9:12:01 13:28:05 17:20:499:20:49
3 81 LEVI SHIRLEY 8:02:00 9:26:17 13:09:03 17:23:14 9:21:14
4 3 WAYLAND CAMPBELL 8:08:30 9:38:00 13:25:28 18:50:00 10:41:30
5 20 DEREK WEST 8:00:30 9:21:03 13:53:48 18:57:12 10:56:42
6 816 LUCAS MURPHY 8:05:30 9:42:19 14:19:33 19:07:46 11:02:16
7 48 CODY WAGGONER 8:14:30 9:59:58 14:49:16 19:29:34 11:15:04
8 27 JON CAGLIERO 8:06:00 9:31:23 13:25:38 19:26:37 11:20:37
9 4485 TONY PELLEGRINO 8:05:30 9:45:54 14:10:09 19:55:20 11:49:50
10 4418 MIKE COLVILLE 8:03:30 9:41:47 14:23:08 19:57:15 11:53:45
CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR