Land Cruiser KDJ 150 D4D  ultra raid !

Land Cruiser KDJ 150 D4D ultra raid !

Toyota KDJ 150 D4D

Rejoignez moi sur Facebook et suivez les actus du journaldu4x4.com

Dernière prépa avant la compet’

A une époque où Toyota déserte les stands des salons, tout au moins en ce qui concerne ses modèles 4×4, les séries 150 eux commencent à pointer leur nez chez les préparateurs. Mais lorsque vient le temps du choix du préparateur il ne faut pas se tromper d’autant plus lorsque le véhicule est quasi neuf. Pour Eric le propriétaire du Land Cruiser 150 qui nous intéresse, le choix s’est porté vers une structure qui côtoie depuis de longues années la marque Toyota, notamment en compétition sur le Dakar.

4x4-eoliennes.jpg

C’est donc vers Modul’Auto et son atelier Toyota Auto Venture situé à Annonay que s’est tourné Eric. Il nous explique ce choix par la proximité géographique mais surtout par l’expérience acquise pendant de nombreuses années sur les développements des véhicules pour le Dakar et pour les conseils avisés dont a su faire preuve Christophe Girard.

http://www.modulauto.com/

La banquette arrière a été démontée afin de laisser place à de futurs aménagements comme des tiroirs, pour le moment une deuxième roue de secours y trouve place ainsi que des plaques à sable Maxtrax qui sont très légères (-7kg), très robuste (en fibre renforcées) et faciles à manipuler avec leurs poignées. Le plancher est revêtu d'alu strié intelligemment découpé afin de garder les rails avec leurs œillets de fixation.

Un kit complet Viair comprenant le compresseur et une bonbonne a été installé, la bonbonne est cachée derrière les garnitures. Un manomètre permet de vérifier le bon fonctionnement et la pression de la réserve d'air.

 Pour faciliter les gonflages dégonflages, Christophe a installé des raccords sous les sièges, une astuce issue de la compétition.

En effet ici, le désir du client c’est d’approcher un véhicule compétition ou tout au moins que l’on pourrait qualifier de raid sportif. Eric vient de l’univers du deux roues et à 44 ans il a derrière lui des milliers de kilomètres d’enduro mais surtout de rallye raid. Il nous avoue avoir à son actif un Dakar, 3 Tunisie, 2 Maroc et un Pharaon.

4x4prepartepourleraid.jpg

Un snorkel Safari permet d'écoper de l'air frais et moins chargé de poussière.

C’est justement ce dernier rallye raid qui l’a emmené à se tourner vers le 4×4. En effet il a été victime d’un très grave accident qui l’a touché au dos. La chute lui interdit donc toute compétition jusqu’à nouvel ordre, et n’étant pas un kamikaze, la moto restera au garage. Mais peut-on résister à l’appel des pistes et du désert ? Pour Eric la réponse est non. Il décide alors de se pencher vers le 4×4 en s’efforçant de trouver un véhicule qui puisse allier confort et performance tout en espérant secrètement, pourquoi pas un jour, refaire un peu de compétition. Mais ça n’est pas le propos actuellement.

kdj150-tableau_de_bord.jpg

Sièges Koenig

Confort et performances

Voilà donc les deux axes donnés par Eric à son préparateur. Christophe Girard est ses mécanos se sont donc attelés à la tâche. Faire un 4×4 performant ça n’est pas toujours si simple mais le rendre de surcroît confortable, afin de ménager les vertèbres d’Eric, l’est encore moins. Pas question donc de lésiner sur la suspension. Le choix des Proflex s’est vite imposé, il est vrai que cela fait de nombreuses années que Performance Suspension équipe des Toyota pour le Dakar.

C'est en examinant le  train avant de près que l'on se rend compte du travail accompli. Les amortisseurs Proflex et les ressorts issus des ateliers de Perfomance Suspension sont fixés sur des chapelles renforcées. Les triangles ont tous les deux été renforcés par l'adjonction et la soudure d'une plaque de métal. Les pivots subissent le même sort mais il a fallu être très vigilant lors de la soudure afin de ne pas trop chauffer ces pièces qui auraient pu ainsi être rendues fragiles, ici l'expertise « compétition » est de rigueur. Des sangles de limitations de débattement empêchent le train avant de descendre trop en contrainte lors de détente maximale. Vous pourrez aussi noter que le châssis s'est vu optimisé lui aussi avec des plaques de renfort.

w-tete-reglage-ecrous-proflex.jpg

w-chapelle-renforcee.jpg

renfort-triangle-4x4.jpg

Le travail sur le train avant sera énorme et Christophe Girard prendra s’est inspiré des KDJ 120 qu’il a pu mener déjà sur les pistes de rallye raid. Tout y passe, renforts de triangle, de chapelle, de pivot et même le châssis aura sa plaque de renforcement. Pour le pilote qu’il faut aussi ménager, un siège baquet Koenig est installé. Et comme me le confie Eric il le juge plus confortable que le siège ergonomique Recaro dont il dispose dans sa voiture de tous les jours.

Pour les pneus le choix s'est porté vers des BF Goodrich AT en 285/70/17, une monte idéale pour la piste sèche.

Venu avec un mécanicien en renfort, Christophe peaufine les réglages de la suspension. Résultat de plusieurs heures de piste à fond mais aussi victime d'un sous gonflage, un des pneus ne survivra pas.

Les jantes d'origine laissent place à des Racer en 17'' équipées d'entretoises de 5mm, Modul'Auto a fait usiner spécifiquement les écrous afin de gagner plusieurs tours de plus sur le filetage, un gage de sécurité.

montage-roue-4x4.jpg

Maintenant c’est gaz ….. sur un circuit terre

C’est lors d’une séance de réglage de suspension que j’ai pu tester grandeur nature ce véhicule. Offerte par Modul’Auto lors de la livraison du véhicule, cette journée sur circuit privé a permis à Eric de prendre en main son véhicule et de peaufiner les réglages en compression et en détente des amortisseurs à bonbonne séparée. La matinée a aussi été mise à profit pour tester différentes pression sur les BF AT. Les tours de piste se sont succédés à un rythme effréné.

On n'a pas lésiné dans l'atelier avec les renforts. Le ski à l'avant N4 protège les bonbonnes des amortisseurs. Les barres latérales sont de conception maison ainsi que les différents éléments en polyéthylène haute densité (PE-HD) tels que les protection de tirants de pont ; le ski sous la roue de secours ou encore les blindage intercalaires qui prennent place sous le véhicule entre les différents éléments de protection de chez N4.

Le moteur D4D à turbo à géométrie variable développe 190 ch d'origine, ici on lui a rajouté un boîtier dont Modul'Auto a le secret qui permet de gagner près de 40ch et du couple, tout ce qu'il faut pour les dunes. Sous le capot, on trouve aussi un préfiltre à gasoil qui empêche l'eau ainsi que les fines particules contenues dans un carburant de mauvaise qualité d'abîmer les injecteurs à haute pression.

kdjd4d150.jpg

land-cruiser-toy150.jpg

land-xruiser-150.jpg

Le 150 envoi fort, très fort même et Eric en ancien pilote retrouve avec le sourire au lèvre ses sensations, redécouvre les joies de la dérive et de la glisse. Au final il ressort que son dos n’a pas souffert et que lui et sa monture vont bientôt rejoindre les pistes et les dunes marocaines. En partant il me glisse à l’oreille que la deuxième étape de la préparation est déjà à l’étude : arceau, réservoir FIA… Je ne manquerai pas de vous raconter la suite.

w-dynamic-3-4-3.jpg

w-dynamic-3.jpg

w-dynamic-arriere.jpg

landcruiserderaid.jpg

phares-toyota.jpg

raid-4x4-land-cruiser.jpg

ski-protection-land-cruiser.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (3)
  • comment-avatar

    Land Cruiser KDJ 150 D4D ultra raid !
    Vraiment super!
    J’ai un kdj 120 serait il possible de l’essayer sur cette meme piste?

    Merci

  • comment-avatar
    ninou26 6 ans

    Land Cruiser KDJ 150 D4D ultra raid !
    est il vendu???? je cherche le meme …merci

  • comment-avatar

    Land Cruiser KDJ 150 D4D ultra raid !
    Bravo pour cette article,
    quelques précisions, j’ai acheté en 2011 un KDJ150 neuf, au bout de 3 ans et demi et 240000 kms, je suis tomber en panne de turbo en Italie (turbo H.S – 6500 € de réparation et 11 jours d’immobilisation véhicule), à 270000 et 4 ans, je suis tombé en panne de sonde de FAP (1000 € de réparation) et cette été à 314000 kms, je suis tombé en panne de boitier électronique d’injection au Maroc (1000 € de réparation et 10 jours d’immobilisation de véhicule)
    Commentaire de Toyota France: Plus vous utilisez un véhicule et plus il s’use …
    La légendaire fiabilité Toyota n’est plus valable que dans la légende.
    Pour ma part, après avoir utiliser 3 Toyota Land Cruiser, je ne veux plus utiliser de KDJ 150 à l’étranger et en TT, beaucoup trop fragile et trop peu fiable.

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR