préparation breslau : Mitsubishi Pajero V6

préparation breslau : Mitsubishi Pajero V6

Mitsubishi Pajero V6 préparation breslau

Ha, le Breslau. En moins de cinq ans, on est passé de cinq équipages Français à plus de quarante ! C’est autant de pilotes, de copilotes, de véhicules d’assistance débordant de copains venus découvrir cette Europe de l’Est où tout est encore possible. Depuis deux ans, au milieu de cette tribu d’irréductibles gladiateurs de l’Off road extrême Gaulois, un certain Laurent Cathaud tente d’aller au bout de l’aventure aux commandes de son vénérable Mitsubishi Pajero V6…

033Mitsu_breslau.jpg

Après avoir sévit en Auto cross, Rallye cross et en Rallye TT au volant de sa Lada Niva à moteur Lancia, Laurent Cathaud passe à l’asphalte en 1993 sur R5 GT turbo et 309 GTI où il s’attaque à la coupe de France, ligue d’Auvergne et Limousin. Mais dès 2002, l’appel de la piste en forêt sera le plus fort, il abandonne le baquet pour aller enfourcher la selle d’une moto d’enduro et affronter durant trois ans certaines épreuves du Championnat de France, Ronde d’Auvergne ou encore La Grappe de Cyrano. Mais, on a plus vingt ans et notre furieux du jour décide de se tourner vers cette course folle dont il a tant entendu parler…Un certain Berlin Breslau.

Laurent Cathaud  après l’auto cross, le Rallye cross, le Rallye TT, le Rallye asphalte se lance sur le Breslau histoire de fêter sportivement la quarantaine…

2006. Renseignement pris, c’est décidé, Laurent fêtera ses 40 ans avec son copain Hervé Grange en tant que copilote, là-bas, loin vers l’Est, aux fins fonds de la Pologne. Une nouvelle aventure commence…

036Mitsu_breslau.jpg

Elle commence avec l’achat d’un Mitsubishi V6 de 1990 pour la modique somme de 5000 €. La préparation de cette année sera simple, budget oblige.

Laurent commence par supprimer l’EGR (Gestion des gaz non brûlés) qui encrasse les moteurs, puis il sécurise l’admission d‘air grâce à un Schnorkel Safari. Les durits de freins passent au type « Aviation » et le pont arrière est équipé d’un blocage de différentiel ARB. Le petit compresseur qui va avec servira évidemment au gonflage des pneus.

L’indispensable treuil avant 4,3 Tonnes Come Up impose la fabrication d’un pare chocs avant maison, celui de l’arrière suivra.

Le treuil Come Up 4,3 tonnes est monté sur un pare chocs réalisé comme celui de l’arrière au lycée.

L’intérieur du V6 Mitsubishi est entièrement démonté pour laisser place à un arceau FIA fabriqué par Jean-Louis Burton, deux sièges et un jeu de harnais OMP. Au tableau de bord d’origine sont adaptés des supports de Terratrip 202+, de GPS GS 60 Garmin et une console centrale composite regroupant coupe-circuit, commande de treuil, de phares, d’intercom et du blocage arrière. Un volant OMP, un extincteur, un bac à batterie, un repose pieds copilote et voilà un vieux Mitsu toujours d’attaque pour la course. Il ne reste plus qu’à lui trouver des suspensions à la mesure d’un Breslau.

On se souvient tous du tableau de bord de ce 4x4 qui marqua les années 90. Compteur plastique carré, et console centrale avec Pression d’huile, Voltmètre et l’inclinomètre…Toute une époque ! Mais aujourd’hui le Pajero se fait auto de course avec deux Terratrip 202 +, une platine carbone sur la console basse sur laquelle on retrouve coupe-circuit, commande de treuil , lave glace, intercom et blocage de différentiel arrière.

010Mitsu_breslau.jpg

011Mitsu_breslau.jpg

012Mitsu_breslau.jpg

013Mitsu_breslau.jpg

On retrouve la boîte de vitesse manuelle cinq rapports et le levier 4x2-4x4 d’origine. Du costaud le Mitsu d’époque.

015Mitsu_breslau.jpg

Le reste de la préparation est de qualité ; L’arceau homologué FIA est signé Jean-Louis Burton,   les sièges baquet OMP,  l’extincteur Sparco et l’aménagement arrière lycée Roger Claustres avec valise d’outillage, support de roues, bac à batterie, repose pieds copilote et compresseur ARB.

017Mitsu_breslau.jpg

018Mitsu_breslau.jpg

019Mitsu_breslau.jpg

Lorsque l’on est du Puy de Dôme comme Laurent pas besoin d’aller très loin pour trouver des amortisseurs de qualité compétition. Il suffit d’aller à Aurillac, chez Öhlins et l’on repart avec un 4×4 transfiguré. Dans le cas du Pajero, pas de souci, combinés amortisseur/ ressort à bonbonnes séparées HRC 46 pour l’avant et amortisseurs simples couplés à des ressorts Dobinson retarés (+30 Kg) pour l’arrière.

Les suspensions utilisent des combinés amortisseur/ ressort de références, autrement dit des Öhlins  montés en double. À l’arrière les ressorts Dobinson ont été retarés à + 30 Kg. On obtient ainsi une rehausse de 60 mm.

027Mitsu_breslau.jpg

028Mitsu_breslau.jpg

029Mitsu_breslau.jpg

Chaussé de BF Goodrich 235/ 85 x 16 Mud Terrain, remorque et camionnette d’assistance prête et engagement en poche, notre équipe part vers l’aventure Polonaise non sans oublier la caisse de champagne prévue pour l’anniversaire de Laurent qui fêtera sa quarantaine…Le bel âge…Quelque part entre Zagan et Breslau…

L’éclairage est primordial pour lorsque les spéciales finissent de nuit. Phare de travail à l’arrière, deux longues portées Microline à l’avant et les phares d’origines sont protégés.

032Mitsu_breslau.jpg

Joyeux anniversaire…

Il ne regrettera pas cette idée folle notre Laurent, car ce cadeau d’anniversaire restera certainement comme le plus beau…De l’action, de l’aventure, la course, les bivouacs perdus, la boue, la poussière, il en aura jusqu’à plus soif pendant cette semaine héroïque. On se rappelle encore avoir secouru Laurent suffoquant après qu’un camion « Rouleau compresseur » trop pressé, au sortir d’un bourbier, lui ait juste laissé le temps de se jeter dans l’habitacle du Mitsu. Un choc sur les côtes flottantes et voilà notre héros du jour sur le carreau pour quelques minutes… Rien de grave heureusement, Laurent en a vu d’autres.

La fameuse porte côté pilote défoncée par un camion du Breslau 2006…On a eu chaud !

Il reprendra le volant de son V6 développant 170 Ch qui reste, malgré le temps, un véritable bonheur à piloter. Si les bourbiers n’auront pas raison de son allumage, en revanche le Road Book du Breslau, véritable Bottin, aura raison à quelques reprises du bon sens (C’est le cas de le dire !) du copilote et enfin du pont arrière du Pajero complètement détruit deux jours avant l’arrivée.

Sous le capot, on retrouve le 3,0 L V6 Mitsubishi qui fera le bonheur de bien des propriétaire du Pajero. Ici, pas de folie, avec la simple suppression de l’EGR on obtient 170 Ch (150 Ch d’origine) largement suffisant pour une plongée Polonaise. Un Schnorkel Safari mets à l’abri de l’eau ce V6 si solide.

021Mitsu_breslau.jpg

022Mitsu_breslau.jpg

023Mitsu_breslau.jpg

Hélas, un pont de Land, de Mercedes G ou de Toy, ça se trouve sans problème sur le bivouac, mais un pont de Mitsu V6 de 90 c’est une autre histoire…Ce sera l’abandon et malgré tout une 79e place au classement de ce Breslau 2006. C’est vous dire s’il y en a eu des retours à la sangle cette année-là.

Laurent et Hervé se jurent pourtant de revenir pour « casser la baraque » sur l’édition 2007 de cet Aventure Rally qui, lorsqu’ on y a goûté, ne vous laisse qu’une envie…Y retourner !

034Mitsu_breslau.jpg

Assistance de chocs…

Notre équipage décide de trouver le moyen d’avoir une auto plus sûre et de s’entourer d’une assistance à toutes épreuves. Laurent entre en contact avec Mr Joël Leroux, le proviseur de lycée Roger Claustres à Clermont-Ferrand bien connu des jeunes amoureux de sports mécaniques asphalte puisque ce lycée propose une section Rallye unique en France que l’on peut intégrer après son Bac pro. Une formation de deux ans qui ouvre à ces jeunes les portes de la compétition par le biais de stages. La formation repose en partie sur la réalisation des magnifiques Peugeot destinées à la formule Rallye jeunes organisée par la FFSA.

Pour l’assistance et la préparation, Laurent fait appel aux profs de la section Rallye du Lycée Roger Claustres à Clermont-Ferrand, Daniel Lyon et Jean-Paul Vallortigara. Avec l’accord de Monsieur Joël Leroux le proviseur, Louis Brault et Erwan Le Moal seront les deux jeunes mécanos de talents à partir en Pologne. Un coin de l’atelier de préparation des Peugeot 206 Rallye sera réservé au Mitsubishi. Une section scolaire superbement équipé, normal, durant la saison des courses du championnat, les week end, c’est dans les Paddocks…

006Mitsu_breslau.jpg

007Mitsu_breslau.jpg

Après une rencontre avec les profs de la section, Daniel Lyon et Jean-Paul Vallortigara, le Mitsubishi Pajero V6 de Laurent fait une entrée remarquée au Lycée début 2007. Il fera partie d’un programme de diversification des activités de la section assistance Rallye.
Qui veut se lancer dans cette aventure ? Louis Brault et Erwan Le Moal (40 ans à eux deux) se portent volontaires pour participer à l’expédition Polonaise. Au programme : réparation, révision complète et optimisation du Mitsubishi façon Lycée Roger Claustres.
À partir des pièces fournies par Laurent, nos deux jeunes mécaniciens se lancent consciencieusement dans la préparation du Pajero. Optimisation de l’étanchéité, électricité,remplacement du pont arrière, révision des suspensions, de la boîte, des freins pour finir par un aménagement plus rationnel de l’arrière et un voile de peinture.

Les pneumatiques sont les classiques BF Goodrich en 235/85 x 16 Mud Terrain sur des jantes tôles chromées Triangular.

Essai sur circuit…

Passons à la pratique. C’est sur la piste Off Road du célèbre circuit de Charade que nous partons corriger la copie de nos deux lycéens qui seront de la partie, sanglés dans le baquet de droite.

20/20 ! Pour nos jeunes férus de mécaniques sportives. Le Mitsu file sans un bruit parasite. Pneus, pelles, caisse à outils, sangles, cric Hilift, rien ne vibre. Le moteur déborde de santé, les suspensions absorbent bosses, trous, saignées et sauts sans faiblir. Si l’on quitte la piste pour un relief plus accidenté, le blocage de pont arrière viendra à la rescousse comme il se doit, mais il en faut pour arrêter ce léger châssis court …20/20 pour la qualité du travail.

Breslau … 

Bon, là, on peut parler de la Baraka, qui fut très occupée et qui a certainement oublié de passer faire un tour sur le bivouac du côté du Pajero. Sur cette 13e édition déjà redoutable avec son étape Marathon (450 Km), une météo déplorable décupla les difficultés et lorsque la malchance s’abat en plus sur vos épaules, on peut parler d’enfer. Ils n’ont pas volé leur 20/20 en assistance Erwan et Louis. Effectivement, ils ont tout eu. Laurent a connu toutes les galères. Le fameux corps de pont rendra de nouveau l’âme rapidement, la belle remontée du lendemain (144e à la 68e place) se soldera par un support d’amortisseur arraché et la terrible étape Marathon aura raison du circuit électrique. Bref, la veille de la dernière étape, c’est l’abandon une fois de plus…Déception dans le camp du Mitsubishi, mais l’aventure fut belle.

Laurent ne retournera pas sur le Breslau.Mais, toujours à la recherche de nouveaux défis, on devrait revoir le Pajero à la Baja de France 2008 et sur certaines épreuves du Championnat d’endurance. L’assistance du Lycée Roger Claustres est toujours d’actualité…Ils l’ont adopté ce vaillant petit Pajero V6…Un sacré Mitsu comme on en fait plus !

039Mitsu_breslau.jpg

050Mitsu_breslau.jpg

038Mitsu_breslau.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus (0 )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR