Rain Forest Challenge 2011

Rain Forest Challenge 2011

Résumé du international rainforest challenge (RFC) 2011

Inondation, sauvage et déluge, le programme du RFC

 
Prélude:  inondations

La première vague de mousson a frappé la côte de l’état de Terennganu dans la péninsule malaisienne  une semaine avant le jour J du rainforest challenge causant beaucoup d’inondations également dans l’état du Kelantan au nord.  Tous les centres d’évacuations furent fermés le 30 novembre et les gens purent rentrer chez eux.  La première vague de mousson était terminée.

8-8.jpg

Cela n’ empêche que jusqu’en mars 2012, le centre national qui organise les liaisons et les actions de sauvetage en temps d’inondation, n’ont pas baissé sonattention, s’attendant à une seconde et troisième vague de mousson. Les autorités étaient prêtes à un déluge pire que jamais et les organisateurs du RFC suivaient anxieusement au quotidien les prévisions météo.

9-9.jpg

Plan de sortie

Cette année la stratégie en place était de demeurer éloigné  des terrains en contrebas et de rester dans les terres hautes pour éviter de déboucher sur des routes fermées, à la suite des inondations. Ceci inclus camp de repos et routes secondaires pour éviter un scénario tel qu’en 2007 où tout le monde a dû être évacué par bateau ! Au cas où les inondations seraient de retour, un plan d’évacuation simple et rapide pouvait être mis en place pour les trois camps de repos, avec la collaboration étroite des services de la brigade des feux et secours et la défense civile basés à Terengganu.

Le jour J

Un ciel gris partiellement éclairé d’un rayon de soleil a accueilli les participants et les médias venus de 30 pays, le jour de l’ouverture à Pulau Warisan en Kuala Terengganu le 3 décembre.  La ruse fut le lancement audacieux du salon du 4×4 en Asie qui sera en parallèle à l’événement du RFC 2012.
Dans la liste des 35 équipes inscrites étaient inclus l’Australie, la Russie, les Philippines, la Chine, l’Autriche, et les USA. Parmi les membres venus, des médias, équipes de support, officiels en tournée figuraient parmi d’autres arrivés de l’Italie, du Vietnam, Singapore, GB, Sri Lanka et Inde.

Prologue : C’est l’heure du show

Au programme du week end, 3 jour de carnaval avec grands rassemblement 4×4, drift, course de vélo tout terrain étaient représentés dans le prologue, ce qui amena au complexe sportif local, des milliers de spectateurs enthousiastes. Malgré la mauvaise réputation qu’a le RFC concernant ce qui se passe dans la jungle, à l’ouverture tout fut fait pour l’enthousiasmer les équipes en compétition, visibilité des sponsors et amener les visiteurs à regarder les spectacles de 4X4 dans la ville. Au total 12 plateformes de spectacle avaient étaient prévues pour la vue du public.
Transmissions cassées, carrosserie et treuil devenaient priorité du jour pour certaines équipes malchanceuses . D’autres  équipes n’arrivèrent même pas jusqu’à la jungle pour cause de problèmes de mécanique.

photos du prologue

rain forest challenge photo prologue

rain forest challenge

rain forest challenge

rain forest challenge

rain forest challenge

rain forest challenge

RFC-prologue-007.jpg

 
Camp de base 1: Arrivée de la pluie

Le 4 décembre des trombes d’eau nous tombèrent sur le dos lors de notre déplacement vers le premier campement près de la rivière Hulu Sg à Hulu Terengganu. La pluie tomba sans cesse du matin au soir et ce jusqu’à l’aube. Les organisateurs devaient surveiller le niveau d’eau de la rivière et passer les informations aux autorités compétentes.  Ceci était un avant- goût des pluies qui se répéteront plus tard lors des événements.

10-10.jpg

Enfin, un ciel dégagé et ensoleillé fut au rendez- vous le 5 décembre. Une bonne journée pour le 6SS. Ces tests autant pour l’homme que la machine étaient d’une difficulté brutale pour les équipes et elles se devaient de déployer toutes leurs connaissances, expériences et habilités en la matière pour franchir les obstacles. Les défis incluaient de manœuvrer dans d’étroits chemins allant vers un ruisseau, en montant des pentes sévèrement raides et jonchées de pierres puis, de tourner à 180° dans une pente de 55°, ou aussi de faire une descente sur une terre argileuse qui se termine dans une rivière profonde à fort courant.

11-9.jpg

Après cette journée de dure bataille, chacun a été récompensé en arrivant dans un superbe campement  pour profiter d’un repos bien mérité.

Journée de transport vers campement 2

Cette route peine d’aventures partant de Felda Mengkawang jusqu’à Hulu Sg Loh donne aux équipes et membres des médias un goût de ce que la jungle peut réserver : rivières à traverser, sentiers boueux, manœuvres ou il se doit d’utiliser le treuil et des cordes. Ces exercices renforcent l’esprit de travail en équipe sur tout terrain.

12-6.jpg

Revirements et tournants: stratégie et non pas vitesse

Le challenge du SS continue en testant cette fois les stratégies à définir dans les virements et tournants, plutôt que la puissance et rapidité du treuil. En SS19 par exemple, un PTO ultra rapide utilisé par une équipe a eu l’effet inverse de celui désiré en créant un mouvement rotatif incontrôlable  qui a fini par renverser l’équipe qui menait les laissant sur un DNF (n’a pas terminé). Ce qui importe est de déterminer par où passer, quand accélérer et un habile co-pilote qui guide le conducteur plutôt que la rapidité du treuil.

13-8.jpg

Ces parcours testent  la réflexion et la technique à contrôler le véhicule et l’art de franchir les obstacles, plutôt que l’appel à la simple puissance du moteur et du treuil. Ceux qui ne suivent pas le règlement ont payé le prix ultime par un DNF et ont donné des points à leurs adversaires. Durant le RFC, il est prudent d’optimiser les opportunités de bien réussir des SS et ne pas trop pousser  au maximum l’homme et la machine dans chaque SS. 

14-7.jpg

Zone crépuscule: réunion

Le soir du 7 décembre une réunion nocturne fut organisée au campement 2. Uniquement les véhicules avec des moteurs et des treuils en fonction étaient autorisés à entrer dans la zone crépuscule (TZ) redoutée. En plus de cela, ils devaient être prêts pour les 3 jours de campement durant lesquels ils se verront franchir 50 km de chemins inusités, fait de bûches, abandonnés il y plus de 40 ans ! Si la pluie se met de la partie à ce moment le challenge devient diabolique, raison pour laquelle les équipes se sont mises en groupes. Ceux-ci ont été menés par des véhicules officiels incluant équipes de secours qui se déplacent an convoie.

Zone crépuscule:  bienvenue dans la zone sombre

La zone crépuscule (TZ) n’est pas pour les petits cœurs mais pour ceux qui ont des nerfs d’acier et qui travaillent bien en équipe. Les 3 jours suivants étaient rudes. Sur 50 km de parcours 30 se faisaient avec l’aide du treuil pour se sortir de cette Zone, c’est la zone sombre de la forêt ou le sol est couverts de débris d’arbres. Combinant une beauté brutale de la jungle à d’impressionnant défis. De façon à éviter les terrains en contrebas  qui sont sujets aux inondations, les participants doivent suivre les voies plus en hauteurs, parcours de sections en lacets de bas et de hauts.

rain forest challenge  2011

rain forest challenge  2011

Le premier arrêt pour la nuit se fit à Sg Hulu Jengai. Les 5 groupes, un total de 23 véhicules atteignirent tous la destination mais leur laissant juste le temps de se reposer. La pluie se mit à tomber, incessante jusqu’au lever du soleil. Le dernier groupe arriva au camp à minuit sous des trombes d’eau.

rain-forest-challenge-jungle-03.jpg

rain-forest-challenge-jungle-04.jpg

La deuxième section de Sg Hulu Jengai à Sg Hulu Nipah devenait encore plus difficile avec ses côtes longues de plus de 300 mètres dures de montées et de descentes. Combinant courage, habileté, travail d’équipe, dérapages, il fallut se servir du treuil plus de cent fois pour se sortir de la situation et arriver au campement 3 où était stationné le convoi principal.

rain-forest-challenge-jungle-05.jpg

rain-forest-challenge-jungle-06.jpg

Les organisateurs durent envoyer une équipe excavateur avec des traqueurs pour déblayer des terrains glissants infranchissables 10 jours avant dans des conditions de mousson, afin que les terrains soient dégagés à temps pour le passage des équipes.

rain-forest-challenge-jungle-07.jpg

rain-forest-challenge-jungle-08.jpg

L’autre point unique du RFC qui combine étapes compétitives (SS) et vrai sens de l’aventure sur le terrain, est qu’il apporte une camaraderie qui dure pour le restant de la vie.

rain-forest-challenge-jungle-09.jpg

rain-forest-challenge-jungle-010.jpg

Echapper à la pluie.

Durant ce temps, au camp de base 3 (Sg Nipah) le 10 décembre, les conditions atmosphériques se détériorèrent. La mousson avait envoyé une autre tempête de pluie et de vent. Les inondations avaient commencé dans la plantation en contrebas du campement. Selon les prévisions météo, la deuxième vague de mousson était arrivée et la pluie s’installerait jusqu’au 14 décembre. La rivière Sg Nipah, près du camp 3, avait gonflé furieusement, par plus d’un mètre en une demie heure par endroit ! Des torrents de toutes parts avaient transformés le campement en terrain boueux et glissant.

Vers midi, le premier groupe des équipes en compétitions sortait de la zone sombre. Ils furent reçus avec éclats et joie. Le dernier groupe arriva vers 5 heures sous des trombes de pluie. Des verres de victoires furent versés, chacun confinés dans sa tente respective et la pluie continua incessamment du soir au matin détrempant tout.  

15-6.jpg

Le lendemain matin, la pluie était toujours de la partie et une réunionurgente fut tenue à la base de secours basée dans la ville de Chukai. Un ordre d’évacuation d’urgence fut établi pour que chacun puisse partir avant la catastrophe. Ainsi, l’épisode «  échapper à la pluie » débuta, devenant ainsi  le dernier chapitre de cette étape du RFC 2011. 

PB2_6301.jpg
 
Le dernier moment de notre mère nature

Il y avait d’autres événements organisés par le nouveau partenaire du RFC, Russia Pro-X trophy, mais ces derniers durent être annulés. Ceci aurait été une reconnaissance envers les 3 premières équipes vu que seulement 51 points les séparaient, mais la mère nature força la fin des événement plus tôt que prévu.
Cette année les résultats avaient été les plus rapprochés lors du SS24. L’équipe champion 129, n’avait que 16 point d’avance sur l’équipe 137, placée seconde (2,353 contre 2’337 points). La troisième équipe « air Asia Land rover Phillipines » arriva avec 2,302 points (35 points derrière Team 137.

Mervyn Lim from Melaka Motorsports

Mervyn Lim

winner3.jpg

«En ce qui concerne la compétition, chacun est victorieux : pour finir la course, et vivre leur rêve de 4×4, faire face à ses peurs et partager ses émotions dans une bonne camaraderie avec chacun du monde du 4×4, ce à travers le monde » fut la conclusion émise par Luis J.A. Wee, fondateur et créateur du RFC. « retrouvons nous en 2012 ! »

Paolo Baraldi

Photographer & Journalist

www.paolobaraldi.it

info@paolobaraldi.it

CATEGORIES
Share This

COMMENTS

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X