Silk Way Rally 2018

Silk Way Rally 2018

Silk Way Rally 2018

 

ALRAJHI ET KARGINOV: La Russie a ses nouvelle stars

Yazeed Al-Rajhi et Timo Gottschalk (Mini John Cooper Works Rallye), dans la catégorie auto, et Andrey Karginov, Andrey Mokeev et Igor Leonov (Kamaz-Master Team), dans la catégorie camion, ont remporté la victoire de cette huitième édition du Silk Way qui a pris fin après 3500 km et 7 étapes de Astrakhan à Moscou.

Lentement, la Mini # 103 du Saoudien Alrajhi s’arrête sur la ligne d’arrivée. Yazeed et son copilote Timo sortent du poste de pilotage avec un grand sourire et le drapeau vert de l’Arabie Saoudite,

L’équipage du Team X-Raid savoure la victoire, la première sur le SilkWay, Bien qu’elle ne fut pas toujours la plus rapide sur les pistes, la Mini a perdu moins de temps que ses concurrents.

« Ce rallye a été l’un de mes principaux objectifs pour trois ans – s’enthousiasme Al-Rajhi – et après la première spéciale au Kazakhstan, je ne pouvais pas espérer une nouvelle victoire. Nous avons essayé de mieux gérer l’avantage au général, jour après jour, en prenant le moins de risques possible. Monter sur le podium de la Place Rouge était une émotion unique « .

Texte Sonja Vietto Ramus
Photo Pavel Mothejl et S. Vietto Ramus

Alrajhi remporte ainsi le titre de cette édition du Silk Way 2018. Comme beaucoup d’autres participants, Nasser Al-Attiyah et Mathieu Baumel, Toyota Hilux # 101 (Qatar World Rally Team) et Mathieu Serradori et Fabian Lurquin (Buggy SRT n ° 108), respectivement deuxième et troisième sur le podium de Moscou, ont été contraints de mordre la poussière en raison de problèmes mécaniques sur le moteur sur un tracé beaucoup plus court que l’an dernier, mais pas pour le moins exigeant.

« Le Silk Way est une course de haut niveau et je serai certainement de retour sur ces pistes pour accrocher une victoire – assure Al-Attiyah – Nous avons essayé, mais nos problèmes mécaniques, en particulier des problèmes de différentiel arrière, nous ont ennuyés sur l’ensemble du rallye . S’il y avait un trophée pour la catégorie traction en jeu … je l’aurais définitivement gagné!  »

Vainqueur de la dernière édition de l’Africa Eco Race, Serradori a remporté la troisième place grâce à une course intelligente et propre: « Je suis heureux d’être sur le podium, ce fut un grand plaisir pour moi et Fabian ainsi que l’équipe SRT : une grande expérience grâce au formidable travail réalisé par l’organisation malgré les conditions météorologiques défavorables « .

Moins chanceux l’espagnol Nani Roma (Mini John Cooper Works Rallye n ° 104) a eu du mal à garder le rythme après l’incident du dernier Dakar (une dune tapée à 120 km/h).

Son état de santé a en effet ralenti le rythme de course du pilote natif de Barcelone en le retardant jusqu’à la ligne d’arrivée.

Quant à Harry Hunt, le Britannique au volant de la Peugeot 3008 DKR Maxi # 107, navigué par Sébastien Delaunay, il a plutôt profité de la dernière spéciale de la course, raccourcie en raison de l’incapacité de traverser une rivière en crue, pour décrocher la deuxième victoire d’étape sur ce rallye raid.

Après une semaine passionnante de course, tous les équipages se sont réunis sur la célèbre Place Rouge à Moscouau pied de la cathédrale Saint-Basile, en face du Kremlin, pour la cérémonie de clôture.

Catégorie T2 et T3 : Zi Yun Gang et Mariia Oparina

Les pilotes Zi Yun et Lu Gang Binlong (tous les deux sur un Toyota Land Cruiser 200) ne pouvaient pas espérer un meilleur résultat démontrant leur habileté sur des routes difficiles dans le sud de la Russie, ils remportent la première et la deuxième place parmi les véhicules de production.

Déjà victorieux à Xi’An en Chine au cours de la dernière édition, Mariia Oparina et Taisiia Shtaneva ont emmené leur X3 Maverick sur la première marche du podium T3 laissant derrière elles des adversaires masculins agressifs. La deuxième place est allée à Petar Čenkov (Quady LWH) tandis que Robert Szustkowski le polonais avec le Polaris RZR a profité de la dernière étape de Lipetsk à Moscou pour remporter la médaille de bronze devant Nicolas Duclos (Polaris RZR # 117), son compagnon dans les rangs de Team Xtreme Plus.

L’Italie sur le Silk Way Rally : Marco Piana

Le Toyota Land Cruiser n ° 137 de Marco Piana, pilote et team manager de Xtreme Plus, figure parmi les T2 au départ de cette huitième édition du rallye. Il assurait l’assistance pour le Polaris Razor 900 du Français Nicolas Duclos et Frédéric Chavigny et pour le Polonais Robert Szustkowski,

Depuis plusieurs années, Xtreme Plus, soutenu par Polaris Amérique et Europe, dispose d’un atelier de 600 mètres carrés près de Pont de Vaux.

Après de nombreuses participations au Silk Way, Piana, navigué par le Toscan David Giovannetti, a appris à connaître les pièges et les problèmes de ce rallye. « La météo est souvent notre pire cauchemar : comme en 2017 à nouveau cette année nous avons eu des tempêtes et de fortes pluies – explique Piana – Avec le tracé boueux, il devient vraiment difficile de conduire et quand il pleut les pentes sont tout aussi difficiles, pleines de lacets rapides qui peuvent être dangereux à grande vitesse. D’un autre côté, l’aspect positif est que nos gentlemen drivers, sur terrain sec, peuvent rouler des kilomètres en apprenant à se familiariser avec les véhicules ».

Les femmes dans la course sur le Silk Way

Il y a plus de 20 ans, non loin de Tombouctou, l’Allemande Jutta Kleinschmidt a été la première femme à remporter une étape du Dakar. Quatre ans plus tard, sur Mitsubishi, elle monte sur la plus haute marche du podium. Que ce soient les allemandes Scheck Patricia et Andrea Mayer, Laia Sanz l’espagnole ou la Russe Anastasia Nifontova, les femmes ont fait beaucoup dans le rallye raid.

Dans cette édition du Silk Way, trois d’entre elles animaient le challenge dans les différentes catégories. Après avoir brillé au volant de sa moto sur les pistes de l’Afrique et à travers le monde, Anastasia Nifontova est passée à quatre roues grâce à la collaboration avec Toyota Russie avec beaucoup de détermination dans la lutte en T2, entre les voitures de production. Les Russes Mariia Oparina et Tasiia Shtaneva, victorieuses en T3 (SSV) l’année dernière sur leur Maverick X3 orange fluorescent remportent une nouvelle victoire féminine. Chapeau!

Camions : victoire en 2018 pour Karginov

Son bonheur faisait plaisir à voir. Sur la ligne d’arrivée de la dernière spéciale de ce Silk Way, le Russe Andrey Karginov (Kamaz-Master équipe # 309) remporte la victoire. Le podium est donc pour la célèbre marque de Nabereznye Celny. « Gagner le Silk Way était mon rêve! Après le Dakar et l’Afrique Eco Race, je voulais faire ce triplé. J’ai attendu deux ans et finalement j’ai réussi « – commente Karginov à l’arrivée avec une avance de 18 minutes sur son coéquipier Mardeev.

Le parcours du Silk Way Rallye

A la frontière de la Volga et de la route de la soie, la ville d’Astrakhan, le point de départ de cette édition 2018 du rallye, cache mille et une merveille: sur le Kremlin (forteresse) et ses nombreux temples bouddhistes, la « Star du désert » (comme l’ont nommée les Tatars il y a plus de 500 ans) ouvre ses portes sur l’un des plus grands déserts d’Europe. Ici, chaque année, le championnat tout terrain russe se déroule dans les dunes. De petites dunes mais qui ont peu à envier à celles de l’Afrique du Nord et de l’Amérique du Sud. Les pilotes russes et biélorusses connaissent cette région  sur le bout des doigts et l’appellent « leur Merzouga ».

Déjà au programme du rallye en 2013, la Kalmoukie a accueilli les 4 premières étapes du Silk Way : départ d’Astrakhan le 21 Juillet pour une boucle avec un » piste et bosses « (311 km de spéciales) ; étape marathon (sans assistance mécanique) d’Astrakhan à Elista, capitale mondiale des échecs, avec spéciale de 365 km ; Elista-Astrakhan (spéciale de 332 km) ; Astrakhan-Astrakhan pour la quatrième étape avec 366 km de SS ; d’Astrakhan à Volgograd (anciennement Stalingrad) pour un long secteur sélectif de 443 km; Volgograd-Lipetsk comme la sixième et la plus longue étape de cette édition du rallye (776,78 km dont 373,50 de l’ES6); Lipetsk-Moscou, dernier arrêt, avec 79 km de SS.

Infos sur www.silkwayrally.com

Silk Way Rallye

Silk Way Rallye

Classement du Silk Way Rally – auto

  1. #103 Yazeed Alrajhi/Timo Gottschalk (SAU-DEU) – Mini John Cooper Works Rally – 23h49m14s
  2. #101 Nasser Al-Attiyah/Mathieu Baumel (QAT-FRA) – Toyota Hilux – +1h08m12s
  3. #108 Mathieu Serradori/Fabian Lurquin (FRA-BEL) – MCM Original – +5h07m07s
  4. #116 Sergei Kariakin/Anton Vlasiuk (RUS) – Maverick X3 903TCIC Can-Am – +7h33m13s
  5. #115 Mariia Oparina/Taisiia Shtaneva (RUS) – Maverick X3 Atmo BRP – +8h43m43s
  6. #130 Petar Cenkov/ Plamen Nikolov (BGR) – Quaddy YXZ1000R – +8h56m39s
  7. #124 Alexey Berdinskikh/Kiril Shubin (RUS) – BRP Can-Am Maverick X3 XRS – +9h05m20s
  8. #134 Yun Gang Zi/Song Jun (CHN) – Toyota Land Cruiser 200 – +9h37m44s
  9. #110 Andrey Rudskoy/Evgenii Zagorodniuk (RUS) – G-Force Bars – +9h41m33s
  10. #122 Alexander Rusanov/Alexsei Maltsev (RUS) – Gaz 23107 – +10h41m22s
  11. 18. #137 Marco Piana/David Giovannetti (ITA) – Toyota Land Cruiser – +34h33m35s

Classement du Silk Way Rally– camion

  1. #309 Andrey Karginov/Andrey Mokeev/Igor Leonov (RUS) – Kamaz 43509 – 25h26m12s
  2. #303 Airat Mardeev/Aydar Belyaev/Akhmet Galiautdinov (RUS) – Kamaz 43269 – +18m02s
  3. #306 Anton Shibalov/Dmitrii Nikitin/Ivan Romanov (RUS) – Kamaz 43269 – +1h03m29s
  4. #311 Sergey Kupriyanov/Alexandr Kupriyanov/Dmitrii Svistunov (RUS) – Kamaz 4326 – +1h51m29s
  5. #301 Eduard Nikolaev/Evgenii Iakovlev/Vladimir Rybakov (RUS) – Kamaz 43509 – +2h19m14s
  6. #308 Teruhito Sugawara/Mitsugu Takahashi (JPN) – Hino Ranger 500 Series – +3h01m35s
  7. #312 Mikhail Shklyaev/Alexsandr Laguta (RUS) – Gaz C41R13 – +12h32m17s
  8. #317 Boleslav Levitskii/ Stanislav Dolgov (RUS) – Gaz C41R13 – +13h14m10s
  9. #314 Yoshimasa Sugawara/ Ahito Sakurai (JPN) – Hino Ranger – +23h00m52s
  10. #300 Dmitry Sotnikov/Ruslan Akhmadeev/Ilnur Mustafin (RUS) – Kamaz 43509 – +104h59m43s

CATEGORIES
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR