Suzuki Trial Masterforest de Julien Sage

Suzuki Trial Masterforest de Julien Sage

Julien Sage pratique le trial en Ufolep depuis 3 années. Il se débrouille tellement bien dans cette discipline que mi septembre de cette année 2014, il va participer à la finale de Seltz en espérant bien viser un podium. Je vous propose de découvrir son véhicule qui a été construit par Masterforest, une jeune société française spécialisée dans la préparation et la fabrication de pièces pour Suzuki (http://www.masterforest-boutique.com/fr/ & http://www.masterforest.fr/)

_MG_1024.jpg

A 24 ans Julien a déjà derrière lui 8 ans de tout terrain. Il a commencé par un Suzuki et c’est toujours en Suzuki qu’il continue de rouler en off road. Il s’est amusé et entraîné sur le terrain d’un voisin jusqu’au moment où il a voulu passer à la compétition en UFOLEP. La première année, il s’est débrouillé avec son véhicule tout seul, sans singe. Il est quand même allé jusqu’en finale mais là le fait de ne pas avoir de copilote l’a vraiment pénalisé. L’année suivante c’est avec un singe trouvé à la dernière minute qu’il se présente encore en finale et les résultats ne sont toujours pas à la hauteur de ses attentes. En 2014, il s’allie avec Miguel Monnerie qui pratique, lui, depuis plus de 10 ans. Le courant passe entre les deux et les résultats ne se font pas attendre. Dans la région Limousin Centre, l’équipage se frotte aux champions de France Bord père et fils. Julien progresse beaucoup et cette année pour sa troisième finale, il espère un beau classement.

_MG_1042.jpg

_MG_1048.jpg

Julien concourt dans la catégorie reine, la Super Série qui, en limitant les possibilités de modification des véhicules, laisse surtout la place au pilotage et à l’aide du singe. Le singe est copilote mais il est rarement dans le baquet de droite. En effet, il dispose tout autour de l’engin de poignées, de cordes et de tubes sur lesquels il s’accroche et va faire contrepoids pour aider lors des franchissements. En trial Super Série, le véhicule ne peut subir de grosses modifications. En effet, en dehors d’un blocage de différentiel à l’avant et de freins séparés à l’arrière, il n’y a pas de débauche d’aide au franchissement. Ici, pour gagner, il faut un pilotage millimétré, un singe efficace et expérimenté qui sait anticiper les mouvements du véhicule et lire la trajectoire et enfin un 4×4 à la hauteur.

_MG_1001.jpg

_MG_1000.jpg

_MG_0999.jpg

Suzuki trial

En super série on garde des éléments de carrosserie

Son véhicule est fourni et préparé entièrement par la jeune société Masterforest qui est spécialisée dans les pièces et accessoires pour Suzuki et aussi dans la préparation de 4×4 de cette marque.

Le choix majoritaire en Super Série se porte sur les Suzuki Samuraî qui offrent pas mal d’avantages : ils sont légers (950 kg à la base), peu chers, faciles à entretenir et à modifier. Masterforest s’est concentré sur les qualités principales d’un véhicule de trial : agilité, souplesse, légèreté, fiabilité.

Voyons donc de plus près cet engin

La motorisation

Tout d’abord, on va ouvrir le capot pour voir ce qu’il cache. En dessous, on trouve le
moteur de SJ413 à moteur 1,3 litre à injection. Evidemment, il a fallu travailler le circuit d’alimentation en essence pour éviter que le petit moteur déjauge dans les dévers ou quand la pente est trop importante. Pour cela, Masterforest a installé un réservoir tampon qui est toujours plein car il est alimenté par une seconde pompe. A partir de là plus de raison que le Suzuki déjauge en plein franchissement. Une batterie à gel Optima est préférée à une batterie standard ainsi pas de risque de fuite d’acide.

_MG_0993.jpg

en haut à droite le réservoir  tampon

batterie optima à gel

le petit 1.3l injection

Les transmissions

69 ch c’est peu mais on ne demande pas aux 4×4 de trial de pouvoir rouler vite bien au contraire, alors pour compenser le peu de couple (pour mémoire : puissance 69 chevaux à 6000 tr/min et couple 10.5 mkg à 3500 tr/min) la boîte de transfert reçoit de nouveaux rapports en 4.16 : 1 et les couples coniques sont changés pour du 5.38. Notre engin tire donc très court et c’est ce dont on a besoin en trial.

Les autres modifications sur les transmissions concernent les ponts et le freinage. En effet, il faut absolument renforcer les ponts sous peine de les vriller à la première compétition. Masterforest a prévu du costaud et du super renforcé, les ponts peuvent désormais frotter et cogner dans les gros rochers, ça ne devrait pas bouger. Rassurez-vous, pour votre propre Suzuki en usage quotidien, pas besoin de ce type de renforts XXL mais des coquilles de pont peuvent quand même protéger votre bébé. Le pont avant reçoit en plus un blocage ARB pneumatique qui fonctionne avec un compresseur. On envoie de l’air via la durit prévue à cet effet ce qui a pour effet de pousser un levier qui permet le blocage du différentiel (je rappelle que le blocage solidarise la roue gauche et la roue droite, façon char d’assaut, plus de patinage de roue et l’engin motrice beaucoup mieux)

pont_kit_frein_disque_master_forest.jpg

pont_suzuki_arriere_renforce.jpg

freinage

Un kit de freins à disque Masterforest a été installé à l’arrière, chaque frein est commandé par une manette. Cela permet de virer très court et de pivoter en bloquant la roue de son choix.

La suspension du Suzuki – les dessous de la bête

Ici, la souplesse et le débattement sont les maîtres mots. Pour les lames le choix s’est porté sur un kit OME médium. Pour l’arrière, la lame de charge a été retirée. Les amortisseurs sont des modèles provenant de chez Procomp ES 3000 très souples. Des jumelles Masterforest complètent le kit. Pour éviter que les roues ne frottent sur la carrosserie, un bodylift +5 cm a été ajouté. Il a fallu au vu de la rehausse rallonger aussi les durits.

amortisseurs procomp - coquille de pont - pont renforcé - kit freins à disque séparés

renfort_de_pont_masterforest.jpg

_MG_1023.jpg

Les protections et l’équipement pour le singe

Tout d’abord pour trialiser en toute sécurité il faut un arceau. Celui-ci a été réalisé par Masterforest. Un bel arceau 6 points avec des traverses de renfort qui est solidement pris sur le châssis . La grille sur le toit est obligatoire et permet de préserver la tête du pilote en cas de retournement sur un rocher. L’arceau reçoit aussi différentes prises pour le singe et divers repose pied. En effet, le copilote doit pouvoir évoluer tout autour de la voiture pour faire contrepoids et guider Julien. Miguel dispose d’une multitude d’ancrage pour ses mains et de cordes afin de lui faciliter la tâche. Partout où cela a été possible, un revêtement LineX antidérapant et de protection a été projeté. Ce revêtement en polyuréthane est projeté au pistolet et assure une protection quasi inégalée sur tous supports.

poignée pour le singe

rpose pieds

bartre de maintient pour le singe

arceau avec grille

d'autres barres pour que le singe se tienne

_MG_1017.jpg

cailleebotis-pour-le_singe.jpg

PROTECTION LineX en intérieur et sur partie d’appuis du singe (antidérapant)

protection_linex.jpg

Les flancs du 4×4 sont protégés par de solides cornières en acier 10×10. Le Suzuki peut se frotter et glisser contre les rochers sans soucis. Toujours pour mieux glisser et protéger la bête, un blindage se trouve sous la boîte de transfert.

protection_laterale_rock_suzuki.jpg

Aménagements intérieurs

Les sièges baquets sont évidemment pourvus de harnais, ici des OMP. Les sièges sont fixé sur des glissières Masterforest. Pour simplifier et fiabiliser l’électricité du 4×4, un tableau de bord a été conçu sur mesure. Il se démonte en très peu de temps et donne accès facilité au faisceau.

frein_main_separe_trial_suzuki.jpg

_MG_1015.jpg

sièges baquets et harnais OMP

planche de bord Masterforest

les commandes du blocage de différentiel ARB et la coupure générale

_MG_0989.jpg

Roues et jantes

En Super Série ,les pneus cross sont autorisés, alors pas question de s’en priver. Ici ce sont des pneus black star cross 215/80R16. Ils sont montés sur des jantes à beadlock Masterforest afin de pouvoir rouler à des pressions très basses sans déjanter.

jantes beadlock

4 pneus black star cross 215/80R16

Retrouvez sur la boutique Masterforest tous les accessoires de cet article

 Jumelles 110mm suzuki samurai

 Kit suspension MF +50mm standard Suzuki Santana Samurai

 Gamme complète Suzuki en flexible de frein Goodridge

 Couple conique avant ou arrière MF 5.38 Suzuki Santana Samurai

 Coquille de pont MF 4X4 Suzuki ou Santana à souder

 Demi arbre de roue renforcé

 Kit complet freins à disques arrière MF 4×4 Suzuki Santana Samurai et Jimny

 Blocage de différentiel ARB arrière Suzuki Santana Samurai et Jimny

 Kit réduction boite de transfert MF Suzuki Santana Samurai 4.16:1

 beadlock

 pneus cross black star

Une vidéo très sympa de la construction de l’engin


Et voilà ce que ça donne sur les zones !

IMG_2060.jpg

IMG_4123.jpg

IMG_4278.jpg

IMG_4303.jpg

_MG_1071.jpg

_MG_1073.jpg

_MG_1075.jpg

_MG_1090.jpg

_MG_1092-2.jpg

_MG_1100-2.jpg

_MG_1107.jpg

_MG_1111-2.jpg

_MG_1114-2.jpg

_MG_1124-2.jpg

_MG_1036.jpg

_MG_1037.jpg

_MG_1039.jpg

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (2)
  • comment-avatar

    Suzuki Trial Masterforest de Julien Sage
    trés beau vehicule super

  • comment-avatar

    Suzuki Trial Masterforest de Julien Sage
    Super auto, très bon pilote, calme et bonne lecture, son engin au top, et son partenaire est une très bonne boutique, n’oublions pas le travail du singe qui permet d’ajouter l’efficacité qui permet de faire la différence, Bravo et merci pour ce beau reportage.

  • Disqus ( )
    X
    X
    Journal du 4magazine 4x4 & SUV

    GRATUIT
    VOIR