Toyota KDJ 95 Rallye Raid

Toyota KDJ 95 Rallye Raid

Une préparation de Toyota KDJ 95 Rallye Raid datant de 2008

Pour ceux qui traînent leurs bottes en caoutchouc sur le Breslau depuis quelques années, Gérard Schermesser n’est pas un inconnu. Cet Alsacien pure souche, fier de sa région si particulière du Sundgau, anima de belle manière, 4 années consécutives, cet Aventure Rally avec Brice, son fils, en tant que copilote. En 2004, ils y finissent en 7e position sur un Toy KZJ 70 préparé par Christian Bantz. Ils obtiennent de ce fait la place si honorifique de 1er Français, réalisant du même coup la meilleure performance Gauloise de l’histoire de ce Rallye pour fous furieux. On s’attendait tous à ce qu’il remette son titre en jeu l’année suivante…

Mais, Gérard doit lever le pied durant quelques temps car son entreprise, située à Altkirch dans le Haut-Rhin, spécialisée dans l’étude et la réalisation de manutentions automatisées, employant 26 personnes, reste une priorité. Des “ Bosseurs“ nos Alsaciens ! En 2006, Gérard (55 ans) décide avec Brice ( 24 ans, qui travaille avec son père) qu’il est temps de s’offrir enfin des vacances bien méritées, entre hommes. Ce ne sera plus le Breslau, mais le Dakar, qui représente pour eux l’épreuve qu’il faut avoir vécue une fois au moins dans sa vie.

De l’aventure Dakar…À la Libye

Malheureusement, l’édition de Janvier 2007 se joue à guichet fermé et le dossier Schermesser n’est pas retenu. Qu’importe, Gérard et Brice sont dans les premiers à envoyer leur dossier pour la 30e édition. Leur candidature est retenue. Nous les retrouverons donc sur le parc fermé de Lisbonne en ce 4 janvier 2008. Vous connaissez déjà la suite…

Si notre équipage comprend tout à fait les raisons de cette annulation, le chemin du retour ne sera que dépit, consternation et tristesse. Le choc passé, Gérard est partant pour l’an prochain et fait savoir à ASO qu’il est toujours sur les rangs, si le Dakar 2009 se déroule en Afrique. Vous connaissez déjà la suite…

Dommage, mais nos deux Sundgauviens ne sont pas du genre à renoncer à l’aventure père & fils dans le désert qu’ils se sont promis de s’offrir. Ce sera donc, dans un premier temps, le Rallye de Tunisie, première épreuve de la coupe du monde 2008, organisé par NPO et ses deux étapes “marathon“ Libyennes qui n’auront certainement rien à envier aux spéciales Mauritaniennes du Dakar. Le Toyota KDJ 95 en trépigne d’avance…

toyota-kdj-95-rallye-raid--21.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--20.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--19.jpg

Un Toy taillé pour aller au bout…

Il est prêt depuis des mois, vous vous en doutez, il ne reste qu’à tourner la clé et le D-4D 3,0 L Toy s’ébroue pour un galop d’essai. Ce n’est pas encore les dunes géantes et les pistes tunisiennes, mais les petits chemins gras de l’Alsace, saison oblige.
Si le Toy ne manque pas de puissance avec son boîtier Adonis Technology offrant plus de 200 Ch, c’est sur le couple que l’on progresse, car la monte pneumatique BF Goodrich All Terrain orientée “Sable & piste“ manque d’accroche.

Sous le capot, le 4 cylindres D-4D diesel turbo 3,0 L (2982 cm3) reste d’origine. Il est simplement optimisé avec un boîtier Adonis Technology donné pour 228 Ch (163 Ch d’origine)  à 3600 Tr/mn et un couple de 52 mKg dès 1700 Tr/mn (35 mKg d’origine). Seule l’admission d’air est protégée par un schnorkel et le carburant filtré plus efficacement grâce à un filtre Racor FG 500. le long du tablier est installé le système d’extincteur automatique obligatoire.

toyota-kdj-95-rallye-raid--82.jpg

Autant dire que notre essai se fera tout en glisse… Lors de la séance photo, Gérard y prendra tout de même du plaisir. On n’est pas un ancien du Breslau pour rien. En revanche, sur les bouts droits rapides, le Toy sait se faire sécurisant. Pas besoin de rattraper du volant. Il sort des ornières sans vice et lorsqu’il prend son envol, l’atterrissage se fait sans aller en butée.

Sur le châssis et les ancrages renforcé, tous les tirants sont montés avec du silent blocs d’origine Toy. Le pont arrière renforcé reçoit quant à lui une sérieuse protection.

Les suspensions sont réglées correctement. Les courbes se négocient sur le couple tout en douceur sur cette patinoire, il est certain que sur les pistes rocailleuses et dans le sable, puissance et équilibre joueront en faveur de ce KDJ 95 à l’empattement long, réellement costaud et bien préparé pour aller au bout de l’aventure. Que du bonheur en perspective de cet Optic 2000 en Tunisie …Plus qu’un mois à attendre.

Un 95 “Maison“…

Gérard avait acquit ce KDJ 95 VX en 2002 pour environ 27000 € dans la perspective d’affronter un jour les pistes africaines. Pour réaliser ce projet, il a fallu débourser 25000 €, incluant pièces et quelques 600 heures de travail. En effet, le Toy avait déjà participé au Shamrock, mais sa préparation n’était pas aux normes d’un Dakar. Il valait mieux tout reprendre à zéro.

Caisse démontée, mécanique révisée à 100%, le gros du travail réalisé dans une partie de l’usine Schermesser sera de préparer le châssis en vue de 10000 Km de pistes sans pitié. Renforts de support de caisse, renforts des parties avant de la carrosserie, de supports et fixations de suspensions doubles sont pratiquement invisibles tant l’exécution est soignée.

toyota-kdj-95-rallye-raid--10.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--11.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--14.jpg

La mécanique reprend sa place, les ponts aussi, non sans avoir subi quelques modifications. À l’avant, un différentiel 4 satellites sera plus solide et à l’arrière le corps du pont est solidement renforcé, puis protégé par un blindage particulièrement bien étudié. Les 8 amortisseurs Proflex réglables à bonbonnes séparées sont montés et la caisse, désormais couleur bleu (ref : RAL 5012), repositionnée sur des silent blocs Toy.

toyota-kdj-95-rallye-raid--13.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--12.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--7.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--74.jpg

Sur le châssis et les ancrages renforcé, tous les tirants sont montés avec du silent blocs d’origine Toy. Le pont arrière renforcé reçoit quant à lui une sérieuse protection.

Beau travail de renfort de triangulation et de fixation des suspensions qui font appel à des combinés amortisseurs/ ressorts Proflex à l’avant, séparés à l’arrière. L’ensemble réglable est à bonbonnes séparées. Sangles anti débattement et durits protégées, de rigueur. Les freins d’origines passent aux disques rainurés/percés/ventilés DBA et les voies sont élargies de 60 mm.

toyota-kdj-95-rallye-raid--9.jpg

L’aménagement intérieur est conforme au règlement des Rallyes avec arceau LMT, réservoir homologué (170 L) qui vient en renfort des 80 L de celui d’origine qui fut conservé. Ensuite sièges baquets, harnais, système d’extincteur automatique, trois roues de secours, pelles, cric.
On note des dessous parfaitement protégés avec pièces de blindage aluminium 8mm avant, centrales et sous le réservoir d’origine. Le pare-chocs avant d’origine cède sa place à un magnifique pare-chocs Asfir qui devrait, sans aucun doute, supporter les assauts des cailloux et autres obstacles de la piste.

L’habitacle se fait lui aussi T2 avec un arceau LMT, des sièges baquets Sparco et harnais Sabelt, extincteur manuel, intercom Stilo, réserves d’eau, marteau brise glace et manomètre de pression des pneus de chaque côté.

toyota-kdj-95-rallye-raid--91.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--92.jpg

Deux Terratrip 202+ et le rappel côté pilote, Les fusibles principaux et l’emplacement malheureusement vide des GPS, Iritrack et Sentinel obligatoires sur un Dakar.

Sur la console centrale 4 interrupteurs, le klaxon et 4 affichages digital de la pression du turbo, de la température à l’échappement et de l’huile et de la tension de la batterie. Un petit boîtier se charge de la régulation de charge des batteries.

toyota-kdj-95-rallye-raid--97.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--98.jpg

Le tableau de bord d’un KDJ 95 pour Dakar c’est ça. Rien ne change vraiment du côté pilote, en revanche côté copilote, c’est plutôt chargé.

En Alsace, on aime le propre et le bien rangé ; Gérard s’offre ainsi le luxe d’un ensemble de tiroirs Outback Import pour l’arrière du Toy, histoire que rien ne traîne, ni les outils, ni les pièces, ni les affaires personnelles. Pas très compétition, mais très pratique cet aménagement. On ne pouvait finir ce tour du propriétaire sans noter la présence de ce petit miroir sur la porte arrière…Gérard est un aventurier, mais le matin au bivouac, vous pouvez être certain qu’il aura la barbe bien taillée… Foi de Sundgauvien !

toyota-kdj-95-rallye-raid--84.jpg

Derrière la cloison composite le Toy s’équipe pour le Dakar. Trois roues de secours (Deux à l’intérieur, une sur la porte arrière), un réservoir FIA de 170 L en plus du réservoir d’origine (80 L), deux tiroirs Outback import, plaques sable, pelles, cric, compresseur d’air et un miroir pour se faire une beauté le matin

toyota-kdj-95-rallye-raid--87.jpg

Souhaitons à Gérard et Brice Schermesser de profiter enfin pleinement des performances de leur KDJ 95 dans les dunes. Que le sport et l’aventure soient de nouveau au rendez-vous dans nos colonnes, plus que les histoires de gros sous…

toyota-kdj-95-rallye-raid--1.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--2.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--3.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--29.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--40.jpg

toyota-kdj-95-rallye-raid--49.jpg

Côté pneus, une recette classique avec des BF Goodrich 285/75 x 16, mais en All Terrain sur des jantes Performance 7 x 16.

CATEGORIES
TAGS
Share This

Commentaires

Wordpress (0)
Disqus ( )
X
X
Journal du 4magazine 4x4 & SUV

GRATUIT
VOIR